Accéder au contenu principal
Inde

Inde: les mesures radicales de l'Etat du Tamil Nadu contre l'alcoolisme

Une boutique d'Etat Tasmac de vente d'alcool à Coimbatore, dans l'Etat du Tamil Nadu (sud).
Une boutique d'Etat Tasmac de vente d'alcool à Coimbatore, dans l'Etat du Tamil Nadu (sud). wikipedia
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Inde, le gouvernement de l’Etat du Tamil Nadu, dans le sud du pays, a ordonné la fermeture à partir de ce dimanche 19 juin de plusieurs centaines de magasins d’Etat vendant de l’alcool. Car sur les 69 millions d’habitants du Tamil Nadu, dix millions seraient alcooliques.

Publicité

Les magasins Tasmac (Tamil Nadu State Marketing Corporation), propriété de l'Etat, ont ouvert en 1983. Aujourd'hui, ils comptent plus de 6 700 points de vente, ce qui permet à tous les habitants du Tamil Nadu d'acheter facilement de l'alcool. La décision du nouveau Premier ministre de fermer 500 de ces magasins d’Etat, et de réduire les heures d’ouverture des autres, est la première étape d'une interdiction totale de la vente d'alcool.

C’était une promesse de sa campagne électorale, très bien accueillie par les femmes, qui estiment que l’alcool est à l’origine des violences familiales et sexuelles, et de la dilapidation des revenus des familles pauvres. Les associations soulignent que l’alcool favorise les crimes, les accidents, les cambriolages, et affirment que le Tamil Nadu est l’Etat indien à avoir le plus de veuves de moins de 30 ans.

Le Tamil Nadu a commencé à prohiber l’alcool dès 1937, mais à chaque fois l’interdiction était levée, et l’Etat récupérait la véritable manne financière dont il s’était privé : rien que pour l’an dernier, l’équivalent de quatre milliards d’euros. Les critiques de cette politique de prohibition estiment que ceux qui veulent boire vont commencer à distiller de l'alcool ou faire des aller-retour dans les Etats voisins. Mais les partisans de l'interdiction soulignent que c'est bien la facilité d'accès aux milliers de magasins Tasmac qui a provoqué l'alcoolisme massif dont est victime le Tamil Nadu.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.