Inde

Inde: agressions d'Intouchables par des milices de protection des vaches sacrées

Manifestations à Ahmedabad en Inde après l'agression d'Intouchables, le 20 juillet 2016.
Manifestations à Ahmedabad en Inde après l'agression d'Intouchables, le 20 juillet 2016. REUTERS/Amit Dave

En Inde, la colère monte au sein de la communauté des Intouchables. Plusieurs de ses membres ont été la cible d'agressions par des défenseurs autoproclamés de la vache sacrée ces derniers jours. Ces milices prolifèrent et agissent souvent avec impunité depuis l'arrivée au pouvoir de la droite hindouiste il y a deux ans. Mais elles ont aujourd'hui poussé à bout ce groupe important de la population indienne considéré comme le plus bas dans la hiérarchie sociale. Et les conséquences politiques commencent déjà à se faire sentir.

Publicité

De notre correspondant à New Delhi,

Tout est parti d'un incident dans l'Etat du Gujarat le 11 juillet dernier. Quatre membres de la communauté des Intouchables ont été interpellés par des milices autoproclamées, alors qu'ils dépeçaient une carcasse de vache dans une bourgade de l'Etat. Les agresseurs les ont attachés à un véhicule avant de les passer à tabac pendant plusieurs heures.

La scène a été filmée
et s'est répandue comme une trainée de poudre après sa diffusion sur internet. Les jours suivants, la communauté dalite, ou Intouchable, a manifesté violemment dans plusieurs localités de l'Etat. Dix-sept Intouchables ont même tenté de se suicider en signe de protestation. Plusieurs membres de la communauté ont également déversé des carcasses de vaches dans les rues pour exprimer leur colère.

Un symbole fort et qui en dit long au pays de la vache sacrée. Il faut rappeler que dépecer et ramasser les carcasses de vaches, considéré comme impur, est le métier d'une partie de la communauté Intouchable, à qui sont réservées les professions les plus ingrates en Inde. C'était d'ailleurs le métier des quatre victimes, d'où ce sentiment de double injustice. 

Les milices de protection des vaches

Cette organisation hindouiste pour la protection des vaches est présente un peu partout en Inde. Elle s'est manifestée de manière violente à de nombreuses occasions depuis deux ans, la plupart du temps lors d'expéditions punitives contre des personnes soupçonnées de consommer ou de transporter de la viande de boeuf, ou de mener des vaches à l'abattoir. Plusieurs personnes ont déjà été lynchées à mort cette année.

L'arrivée au pouvoir des nationalistes hindous en 2014 semble avoir galvanisé ces justiciers zélés, souvent proches de l'extrême droite hindouiste. L'abattage de vaches, et la consommation de boeuf sont interdits dans la grande majorité des Etats en Inde, où 80% de la population est hindoue, mais la réalité indienne est un peu plus complexe. Précisément du fait de ce tabou, le boeuf reste une des viandes les plus abordables pour de nombreuses communautés pauvres, pas uniquement les musulmans, mais aussi les Intouchables.

Les politiques inquiets de la colère des Intouchables

La gronde de la communauté Intouchable se fait déjà ressentir dans la sphère politique. En effet, la semaine, les partis d'opposition se sont unis au Parlement pour demander d'une même voix au gouvernement d'agir contre ces brigades de défense des vaches. Plusieurs députés appartenant à des diverses familles politiques ont décrit la colère de la communauté Intouchable comme une bombe à retardement et exprimé leurs craintes.

La politicienne Mayawati Kumari, une icône de la communauté dalite, et chef d'un important parti régional, a mené la charge contre le BJP nationaliste hindou de Narendra Modi. Le parti, perçu historiquement comme défendant l'intérêt des castes supérieures, avait pourtant  réussi depuis deux ans, à rassembler les hindous de toutes castes derrière lui. Il risque désormais de perdre une partie de l'électorat de la communauté Intouchable lors des prochaines grandes élections régionales, qui ont lieu en 2017.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail