Accéder au contenu principal
Chine

Chine: la contestation populaire a eu raison de l'usine de déchets nucléaires

Chine: manifestation contre contre le nucléaire.
Chine: manifestation contre contre le nucléaire. DR
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le plus grand projet franco-chinois dans le nucléaire a du plomb dans l’aile. A la suite d'une vague de manifestations, le gouvernement d’une ville dans l’est de la Chine a dû renoncer à sa candidature pour l’implantation sur son territoire d’une usine de retraitement de déchets nucléaires. Une usine qui doit à terme traiter 800 tonnes de combustibles, issues des 34 centrales nucléaires chinoises. Les habitants ont donc réussi à faire reculer les autorités, au moins temporairement.

Publicité

Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

Trois jours ont suffi aux manifestants pour obtenir gain de cause. La municipalité de Lianyungang déclare forfait, avec ces mots : « Nous avons décidé de suspendre temporairement notre participation au concours de sélection pour le retraitement de déchets nucléaires ».

C’est un camouflet pour le géant chinois CNNC, mais aussi pour Areva qui doit fournir la technologie pour cette usine. Il s’agit là du plus grand projet franco-chinois dans le nucléaire civil et les deux partenaires veulent signer un contrat en 2017. Les termes de cet accord sont encore en discussion. L’une des questions – et pas la moindre – sera donc de savoir où ce projet sera réalisé. En principe, les travaux doivent commencer en 2020.

Il reste encore cinq provinces en lice. Mais, est-ce que la population y montrera moins de résistance ? Les Chinois sont de moins en moins prêts à accepter de nouvelles usines près de chez eux, traumatisés par des dizaines de catastrophes industrielles. C’est un véritable casse-tête pour Pékin qui mise pourtant sur le nucléaire pour sortir de la dépendance du charbon. Dans aucun autre pays, on ne construit autant de centrales nucléaires. Vingt réacteurs sont actuellement en construction, mais la question du retraitement des déchets est loin d’être résolue.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.