Accéder au contenu principal
Chine / UE

Les capitaux chinois bienvenus en Europe, mais ce n'est pas forcément réciproque

Le quartier d'affaires de Pudong, à Shanghai.
Le quartier d'affaires de Pudong, à Shanghai. Wikipedia
Texte par : RFI Suivre
1 mn

La Chine, deuxième économie mondiale, est le troisième investisseur sur la planète. En une décennie, les investissements à l'étranger auraient été multipliés par 30, selon des statistiques officielles. Dans le viseur des entrepreneurs chinois : l'Europe. Mais pour la Chambre de commerce de l’Union européenne en Chine, il est grand temps d'inverser la tendance pour faciliter l'accès des entreprises européennes dans le pays, comme le réclame un document publié ce jeudi 1er septembre 2016 à Pékin.

Publicité

Avec notre correspondante à Pékin,  Heike Schmidt

Du champion allemand de la robotique Kuka aux châteaux viticoles dans le Bordelais, en passant par l’aéroport de Toulouse ou encore le club de football italien de l'Inter Milan, l’appétit des Chinois pour le « shopping » dans l’Union européenne semble insatiable.

En 2015, les investissements chinois vers l’Union européenne ont fait un bond de 44 %, à 20 milliards d’euros. Mais la Chambre de commerce européenne regrette qu’il s’agisse là d’une voie à sens unique et que les investissements européens en Chine représentent à peine la moitié.

Protectionnisme

Alors que l’Europe ouvre grand ses portes pour accueillir les capitaux chinois, la Chine ferme les siennes. Des lois protectionnistes et un traitement de faveur pour la concurrence chinoise pénalisent les entrepreneurs qui souhaitent faire des affaires en Chine, estiment d’ailleurs 57 % des 1 800 membres de la Chambre de commerce dans un rapport publié récemment.

Leur président, Joerg Wuttke, pointe du doigt un « écart immense, intenable sur la durée », et prédit même un « possible ressentiment anti-chinois » dans l’opinion publique européenne. Voire une tentation de mener une politique plus protectionniste à l’égard de la Chine.

→ Lire aussi : Les Chinois à l’assaut de l’Europe

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.