Corée du Nord

Où en est la Corée du Nord en terme d'armement nucléaire ?

Photo non datée de Kim Jong Un entouré de scientifiques et de techniciens dans le domaine de la recherche sur les armes nucléaires.
Photo non datée de Kim Jong Un entouré de scientifiques et de techniciens dans le domaine de la recherche sur les armes nucléaires. KCNA/Files via Reuters

Le régime nord-coréen a affirmé ce vendredi 9 septembre avoir effectué un cinquième essai nucléaire. Pour Pyongyang, cela démontre sa capacité à monter une ogive nucléaire sur un missile. Si l'essai nucléaire était avéré, il s'agirait d'un pas important dans la construction d'un arsenal nucléaire offensif en Corée du Nord. Explications techniques.

Publicité

Pour le moment, il est impossible de vérifier que les Nord-Coréens soient parvenus à miniaturiser leurs têtes nucléaires, leurs ogives. Pourquoi ? Parce que l'essai a eu lieu dans une galerie souterraine, sur le fameux site de Punggye-ri et on ne sait pas exactement ce que les ingénieux Nord-Coréens ont enfoui sous la montagne.

Fabriquer une bombe, ils savent le faire. Les premiers essais remontent à 2006. Mais construire une bombe suffisamment petite pour être emporté par un missile, cela n' a pas encore été démontré. Les Nord-Coréens disposent maintenant de toutes les pièces du mécano nucléaire. Cela représente un effort très important pour un pays fermé sous sanctions internationales, et qui ne peut donc pas disposer d'aide extérieure ou acheter légalement des composants à l'étranger.

Le mécano nucléaire comprend la bombe, et peut-être donc des têtes nucléaires qu'il faut fabriquer en série; les lanceurs, des Nodongs simples, dérivés des Scuds soviétiques assemblés depuis au moins 10 ans, jusqu'au Taepodong 3, un missile  balistique à plusieurs étages, dont le dernier test remonte à février, et dont l'utilisation pourrait s'apparenter à celle d'un missile intercontinental. Enfin les missiles tirés depuis des sous-marins en plongée après le test du 5 septembre dernier.

Tout cela n'est pas encore opérationnel. La technologie employée reste assez rudimentaire. Mais petit à petit, à force d'obstination, Pyongyang passe tous les stades techniques à la réalisation d'une force nucléaire, gagne en crédibilité et représente donc une menace à court terme.

Antoine Bondaz, chercheur à Asia Centre, spécialiste de la Corée du Nord

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail