Afghanistan

Afghanistan: les habitants de Kunduz pris en tenaille

Les forces armées afghanes dans une rue de Kunduz, le 4 octobre 2016.
Les forces armées afghanes dans une rue de Kunduz, le 4 octobre 2016. REUTERS/Nasir Wakif
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Afghanistan, les combats se poursuivent à Kunduz pour la quatrième journée consécutive ce jeudi 6 octobre. La ville du nord-est du pays n'est toujours pas entièrement sous le contrôle des forces armées afghanes qui font face à quelques poches de résistance. Une quarantaine de civils ont été tués depuis le début de l'offensive talibane selon des sources médicales. Il y a près de 250 blessés et au moins 40 morts dans les rangs de l'armée et de la police. L'armée affirme également que 90 talibans ont été tués.

Publicité

Avec notre correspondante à Kaboul, Sonia Ghezali

Echange de tirs et explosions dans les faubourgs de Kunduz. Des combats intenses ont toujours lieu dans les quartiers périphériques de la ville. Les forces armées afghanes qui contrôlent le centre affrontent les insurgés talibans dans plusieurs secteurs. Ces dernières 24 heures, l'hôpital régional a été visé dans des attaques à la roquette et au mortier. Sur place le personnel indique qu'elles n'ont fait aucune victime.

La population qui n'a pas réussi à fuir les jours précédents tente désespérément de quitter les lieux, mais la ville de Kunduz est bouclée et les transports deviennent rares. Les habitants sont pris en tenaille dans ces affrontements intenses sous la menace directe parfois des Talibans, car les insurgés ont investi certaines maisons pour se cacher, selon un responsable local.

La population fait aussi face à une pénurie alimentaire. En l'espace de trois jours, le prix du pain a été multiplié par quatre. Sur le plan politique, plusieurs responsables locaux mettent en cause les autorités, qui les accusent de négligence.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail