Philippines

Philippines: près de 10000 personnes évacuées à l’approche d’un puissant typhon

En octobre 2016, un typhon avait fait quatre morts aux Philippines.
En octobre 2016, un typhon avait fait quatre morts aux Philippines. REUTERS/Erik De Castro

Des vents à 222 km/h ont poussé les autorités philippines à évacuer des centaines de familles des îles qui risquent d’être les plus exposées. Entre 6 000 et 10 000 personnes qui voulaient évacuer sont restées bloquées, les navettes ayant été interrompues. Le typhon devrait s’abattre lundi 26 décembre sur l'ile principale de Luçon, où se trouve la capitale. Il pourrait durer jusque mardi.

Publicité

Des vents très violents, mais aussi des vagues de 2,5 mètres de hauteur risquent de provoquer de graves glissements de terrain et inondations sur les côtes philippines. Il y a deux ans le super-typhon Hayan de catégorie 5 sur l'échelle de Saffir Simpson avait fait 7350 morts, près de 30 000 blessés et des destructions sans précédent. Des villages entiers avaient été rayés de la carte, la végétation complètement détruite laissant des populations rurales et pauvres sans aucun moyen de subsistance.

Pour éviter une telle catastrophe humanitaire, et même si le typhon Nock Ten, surnommé Nina par les Philippins, est moins puissant que Hayan, les autorités ont évacué sous une pluie battante les îles et les zones littorales qui se trouvent sur son passage. A terme, une centaine de milliers de personnes pourraient être mises à l'abri d'ici lundi, jour où Nock Ten devrait toucher Manille, la capitale.

Richard Gordon, président de la Croix-Rouge aux Philippines, annonce : « Nous avons déjà ordonné des évacuations préventives. A l’heure qu’il est, près de 10 000 personnes ont déjà été évacuées dans plusieurs zones de plusieurs régions. Le typhon a déjà frappé l’île de Catanduanes sur la côte Pacifique des Philippines. Il se dirigera ensuite vers des régions plus peuplées, puis devrait atteindre le sud de l’archipel demain. Pour le moment, l’ensemble des lignes à haute tension sont en état de fonctionner. Il n’y a pas encore eu de coupures de courant. A ce stade, la tempête se déplace à une vitesse plutôt lente, 13 kilomètres à l’heure. Jusqu’à présent, nous n’avons enregistré aucune victime. »

Au total, 42 millions d'habitants seront plus ou moins affectés par ce typhon, qui perturbe sérieusement les festivités de Noël, moment important dans cet archipel peuplé en majorité par de fervents catholiques. Pour les convaincre d'évacuer les autorités avaient promises aux populations, contraintes de passer Noël au gymnase, de leur servir du cochon grillé, un mets prisé durant les fêtes.

De nombreuses ONG se tiennent prêtes à intervenir, telles que l’association Save the Children à Manille, dont la porte-parole Heine Anicete déclare : « Nos fournitures d’urgence, les stocks disponibles que nous avons, peuvent couvrir les besoins de 11 000 personnes. On distribue des draps, des moustiquaires, des ustensiles pour cuisiner, et aussi des kits hygiéniques avec des seaux, des couches, du savon, des serviettes, du dentifrice et des brosses à dents, pour éviter des épidémies au sein des centres qui accueillent les personnes évacuées. »

Après avoir touché terre, le typhon Nock-ten est en train de perdre lentement de sa force. Néanmoins le cyclone devrait passer à proximité de la capitale, où l'on craint d'abord des inondations.

Des vols intérieurs et internationaux restent annulés, alors que les Philippins sont très nombreux à voyager à cette période. Aux Philippines, la saison des typhons s'achève normalement fin novembre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail