Accéder au contenu principal
Corée du Nord / Malaisie

La Malaisie et la Corée du Nord réconciliées

Le ministre malaisien des Affaires étrangères, Anifah Aman, aux côtés des neuf ressortissants relâchés par la Corée du Nord, à Kuala Lumpur, le 31 mars 2017.
Le ministre malaisien des Affaires étrangères, Anifah Aman, aux côtés des neuf ressortissants relâchés par la Corée du Nord, à Kuala Lumpur, le 31 mars 2017. REUTERS/Lai Seng Sin
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Les neuf Malaisiens retenus en Corée du Nord sont arrivés à Kuala Lumpur ce vendredi 31 mars. Depuis le 7 mars dernier, Pyongyang leur avait interdit de quitter le pays suite à l’expulsion de l’ambassadeur nord-coréen de Malaisie. Le corps de Kim Jong-nam, assassiné à Kuala Lumpur le 13 février dernier, a lui été remis à la Corée du Nord.

Publicité

Avec notre correspondante à Singapour, Margaux Bédé

Les neuf ressortissants malaisiens membres du corps diplomatique en Corée du Nord sont arrivés sains et saufs à 5 heures, heure locale, ce vendredi à l’aéroport de Kuala Lumpur. « Nous n’avons pas été harcelés par les autorités nord-coréennes, a expliqué le conseiller de l’ambassade malaisienne à Pyongyang, mais le fait que nous ne puissions pas rentrer chez nous était préoccupant. »

De son côté, le ministre malaisien des Affaires étrangères, Anifah Aman, en a profité pour rappeler que dans ce genre de situation rien ne peut se substituer à la diplomatie. Il a également ajouté que le corps de Kim Jong-nam avait été remis à la Corée du Nord conformément à la demande de sa famille. Le 13 février dernier, le demi-frère du leader nord-coréen avait été empoisonné à l’aéroport de Kuala Lumpur. Les trois Nord-Coréens qui se trouvaient dans l’ambassade en Malaisie auraient, selon Reuters, quitté le pays dans le même avion. Au total, 7 Nord-Coréens sont toujours suspectés d’être impliqués dans ce meurtre.

Depuis cet évènement la tension entre les deux pays n’a cessé de croitre. Le 7 mars dernier, la Corée du Nord avait interdit aux neuf ressortissants malaisiens présents sur son sol de quitter le pays. En réponse, la Malaisie avait appliqué la même restriction aux Nord-Coréens.

Le ministre malaisien des Affaires étrangères a annoncé ce vendredi que « l’interdiction des Nord-Coréens de quitter le pays avait été levée ».

De son côté l'ambassade des Etats-Unis en Malaisie a condamné l’attitude de la Corée du Nord qui a, selon elle, violé la convention de Vienne. Dans un communiqué, elle ajoute que l’ambassade soutiendra la Malaisie dans son enquête sur l'assassinat de Kim Jong-nam.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.