Accéder au contenu principal
Journée mondiale de la liberté de la presse

La presse en ligne sous contrôle de plus en plus étroit en Chine

Journalistes chinois à Pékin couvrant le National People’s Congress, le 5 mars 2017.
Journalistes chinois à Pékin couvrant le National People’s Congress, le 5 mars 2017. Getty Images
Texte par : RFI Suivre
2 mn

A partir du 1er juin 2017, la Chine va resserrer encore le contrôle sur internet grâce à une nouvelle réglementation. L'Administration chinoise du cyberespace (ACC) prévoit qu'une autorisation devra être demandée avant publication de contenus concernant le gouvernement, l'économie, l'armée, la diplomatie ou les problèmes sociaux.

Publicité

La Chine a promulgué un nouveau texte qui renforce l'emprise du régime communiste sur les fournisseurs d'information en ligne. L'Administration chinoise du cyberespace (ACC) a précisé que pour publier sur les sites internet, applications, forums de discussion, blogs, microblogs, médias sociaux, messageries instantanées et plateformes de vidéo en direct des contenus concernant le gouvernement, l'économie, l'armée, la diplomatie ou les problèmes sociaux, il faudra obtenir un permis.

Ces fournisseurs d'informations en ligne doivent, selon l'ACC,  «guider correctement l'opinion publique» et «servir la cause du socialisme» tout en «préservant l'intérêt de la nation et du peuple». Il est également spécifié que les supports d'information ne recevant pas d'argent publique ne peuvent effectuer de reportages originaux. De plus les employés de ces fournisseurs d'information devront recevoir une formation et une évaluation sanctionnée par l'Etat. Un partenariat avec une entité étrangère devra au préalable recevoir une «évaluation sécuritaire».

Ceux qui ne respecteraient pas cette nouvelle réglementation s'exposent à des amendes financières et des révocation de leur licence. Cette réglementation donne un tour de vis à l'information en ligne déjà très surveillée en Chine. La Chine est classée par Reporters sans frontières au 176e rang mondial sur 180 pays pour la liberté de la presse.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.