Russie

L’application mobile chinoise WeChat interdite en Russie

Le logo de l'application chinoise WeChat
Le logo de l'application chinoise WeChat REUTERS/Siphiwe Sibeko

L’application qui revendique presque 900 millions d’utilisateurs à travers le monde, est désormais inaccessible en Russie. WeChat a été inscrite sur le registre des supports interdits par Roskomnadzor, le service fédéral de supervision des communications.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Etienne Bouche

Le propriétaire de l’application, le géant chinois de l’Internet Tencent, s’est déclaré « profondément désolé » par ce blocage. Selon l’entreprise, il s’agit d’une mésentente sur l’interprétation des textes.

Côté russe, on estime que Tencent « n’a pas fourni les informations et contacts nécessaires pour être enregistré auprès des autorités ».

Ce blocage intervient alors que Vladimir Poutine a ordonné la préparation de propositions visant à instaurer des limitations dans l’Internet russe. C’est ce qu’indique une publication sur le site du Kremlin. Il s’agit officiellement de lutter contre les contenus interdits - pornographie, incitation au terrorisme et au suicide.

Ces dernières années, la Russie a durci le ton à l'égard des plateformes internet. Depuis septembre 2015, une loi oblige réseaux sociaux, services de messagerie et moteurs de recherche à stocker les données personnelles de leurs utilisateurs russes sur un serveur en Russie, dont l'emplacement devra être transmis aux autorités russes.

WeChat est une application mobile de messagerie textuelle et vocale développée par le géant chinois Tencent.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail