Accéder au contenu principal
Singapour

Singapour: des feux lumineux au sol pour les piétons accros au smartphone

Singapour, vu depuis la Marina Bay.
Singapour, vu depuis la Marina Bay. Getty Images/Travelpix Ltd
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Marcher dans les rues de Singapour sans quitter des yeux son téléphone portable, c’est désormais possible. En plus de leur traditionnel bonhomme rouge et vert, deux passages piétons ont depuis lundi 8 mai des LED à même le sol. Objectif : éviter les accidents impliquant des passants qui ne décrocheraient pas de leur écran.

Publicité

Avec notre correspondante à Singapour,  Margaux Bédé

Dans un sondage réalisé en 2015 par l’université de technologie de Nanyang à Singapour, 598 accidents - impliquant des « smartphone addict » - ont été recensés sur un panel de 419 personnes âgées de 17 à 25 ans. Reste à savoir si les LED sur les trottoirs peuvent réellement prévenir ces accidents.

En plus d’un avertisseur sonore, deux passages piétons ont désormais leurs feux à même le sol. Simin, 33 ans, n’a donc plus d’excuse. Cette Singapourienne ultra-connectée a frôlé plus d’une fois la collision avec une voiture. « Parfois je me fais klaxonner par des voitures quand elles pensent que je ne fais pas attention lorsque je traverse la route », raconte-t-elle.

Si cette trentenaire utilise « très, très souvent » son téléphone portable, parce qu’elle « aime rester connectée en ligne », elle confie ne pas avoir remarqué les lumières sur le sol. « Pourtant, j’utilisais mon smartphone quand j’ai traversé la route… » constate-t-elle.

Les passages piétons luminescents seraient-ils donc inefficaces ? C’est l’avis de NG, automobiliste de 45 ans : « Personnellement, je pense que ça n’aide pas. Ça va juste polariser l’attention vers le bas. Ça va même encourager les gens à regarder le sol au lieu de lever la tête. A la fin on verra plus de personnes tête baissée. Peut-être que pour les personnes âgées, qui sont tout le temps courbées, ça peut faire sens mais pour les utilisateurs de smartphone, j’en doute… »

L’autorité singapourienne des transports publics s’est donné six mois pour tester ces deux passages cloutés luminescents avant de les généraliser.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.