Accéder au contenu principal
Corée du Sud

Corée du Sud: enquête sur le déploiement de quatre lanceurs de missiles du THAAD

Un véhicule militaire américain roule au milieu d'une foule hostile au THAAD, à Seongju, ce 26 avril 2017.
Un véhicule militaire américain roule au milieu d'une foule hostile au THAAD, à Seongju, ce 26 avril 2017. Kim Jun-beom/Yonhap via REUTERS
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Corée du Sud, la controverse au sujet du déploiement d’un système américain d’interception de missile vient d’être ravivée. Le nouveau président sud-coréen Moon Jae-in, élu il y a trois semaines, accuse son propre ministère de la Défense de lui avoir délibérément caché l’arrivée de quatre nouveaux lanceurs additionnels appartenant à ce bouclier baptisé THAAD. Moon Jae-in a ordonné l’ouverture d’une enquête.

Publicité

Avec notre correspondant à Séoul Frédéric Ojardias

Le président sud-coréen a sauté au plafond en apprenant la nouvelle, affirme le quotidien Joongang Ilbo : quatre lanceurs de missiles du bouclier américain THAAD ont été déployés sur le territoire sud-coréen sans qu’il en soit informé.

Deux premiers lanceurs avaient déjà été installés fin avril, c’est-à-dire moins de deux semaines avant les élections. Moon Jae-in avait alors critiqué ce déploiement précipité d’un système qui provoque de fortes résistances locales et qui suscite la fureur de la Chine. Pékin s’estime visé et multiplie depuis les mesures de rétorsion économique visant la Corée du Sud.

Une opinion sud-coréenne très divisée sur le sujet

Le président américain Donald Trump avait aussi jeté de l’huile sur le feu en demandant aux Sud-Coréens de payer la facture : un milliard de dollars. Face à cette nouvelle controverse, le Pentagone assure que l’installation de son système avait été « très transparente ».

Si le THAAD est jugé nécessaire par certains pour faire face à la multiplication des tirs de missiles nord-coréens, d’autres redoutent une course aux armements. L’opinion sud-coréenne est très divisée sur le sujet, une division qui, visiblement, se manifeste jusqu’au sein du gouvernement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.