Accéder au contenu principal
Chine

Chine: trafic illégal de déchets hospitaliers

Le magazine chinois Outlook révèle l'existence d'un trafic de déchets hospitaliers dans la province du Hunan. (photo d'illustration)
Le magazine chinois Outlook révèle l'existence d'un trafic de déchets hospitaliers dans la province du Hunan. (photo d'illustration) Getty Images
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un nouveau scandale secoue le milieu médical en Chine. Après six mois d’enquête, la police a arrêté une douzaine de personnes dans cinq provinces qui étaient à la tête d’un trafic illégal de déchets hospitaliers. Un scandale révélé par le magazine chinois Outlook qui n’est pas sans rappeler une autre affaire: celle des vaccins périmés qui avait embarrassé les autorités sanitaires l’année dernière.

Publicité

De notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

Une odeur nauséabonde accueillait les enquêteurs dans l’arrière-cour d’une usine à Gupei dans la province du Hunan, raconte le magazine chinois Outlook : 50 tonnes de seringues usagées, de pochettes pour perfusions sanguines et autres déchets hospitaliers s’y accumulaient pour être « recyclés » par des ouvriers qui ne portaient ni masques, ni gants de protection.

Une fois lavés, triés et coupés en petits morceaux, ces matériaux non-stérilisés étaient revendus à des fabricants de produits pharmaceutiques ou même alimentaires. Un trafic lucratif puisqu'une tonne de plastique achetée à 260 euros pouvait trouver des repreneurs pour plus du double du prix.

Déjà en décembre 2016, la revente illégale de déchets hospitaliers avait fait grand bruit dans la presse. A Nankin, des trafiquants avaient revendu 3 000 tonnes de déchets à des bandes de criminels qui les transformaient en jouets et assiettes en plastique. Au lieu de payer de fortes sommes pour le retraitement de leurs matériaux usagés, de nombreux hôpitaux ferment les yeux lorsque des infirmières arrondissent leurs fins de mois en revendant ces déchets à des trafiquants peu scrupuleux.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.