Accéder au contenu principal
Japon

Japon: début du procès du patron français de la plateforme de bitcoins MtGox

Mark Karpèles, ancien PDG de MtGox, jugé ce 11 juillet 2017 à Tokyo.
Mark Karpèles, ancien PDG de MtGox, jugé ce 11 juillet 2017 à Tokyo.
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Japon s'ouvre ce 11 juillet le procès de l'ex-baron autoproclamé des bitcoins, un Français, Mark Karpeles. Sa plateforme d'échange de monnaie virtuelle avait fait faillite au début de 2014 après une perte d'environ 355 millions d'euros. Il comparaît notamment pour détournement de fonds.

Publicité

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles.

Mark Karpeles est accusé d’avoir accédé au système informatique de la plateforme d’échange de monnaie virtuelle, MtGox, qu’il avait créée à Tokyo, d’avoir falsifié les données de ses comptes et détourné une somme de 2,4 millions d’euros.

L'accusé dit avoir été victime d’une attaque informatique massive et plaide non coupable, attaque qui aurait fait perdre à la plateforme MtGox l’équivalent de 350 millions d’euros et causé sa faillite.

Agé aujourd’hui de 32 ans, Mark Karpeles avait déjà été condamné en 2010 en France à un an de prison pour intrusion frauduleuse dans un système informatique.

La faillite de la plateforme MtGox avait fait grand bruit. Au plus haut de son activité, elle revendiquait la gestion de 80 % des transactions mondiales de bitcoins. Ce marché des monnaies virtuelles est aujourd’hui pris en main par Wall Street et certains magasins de Tokyo acceptent des paiements en bitcoins.

Les investisseurs lésés, des étrangers expatriés au Japon pour la plupart, espèrent récupérer une partie des sommes investies, au choix, en devises traditionnelles... ou en bitcoins.

 →A(RE)LIRE : La «blockchain», ce livre de comptes virtuel qui révolutionne le web

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.