Accéder au contenu principal
Chine / Pollution

La Chine interdit l’importation de déchets de plastique

Tri de bouteilles en polytéréphtalate d'éthylène (PET) dans une usine de recyclage.
Tri de bouteilles en polytéréphtalate d'éthylène (PET) dans une usine de recyclage. Brent Lewin/Bloomberg via Getty Images
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Chine vient d'interdire l'importation de certains déchets de l'étranger, notamment de plastique usagé, qui était recyclé dans de mauvaises conditions sur le sol chinois. En Europe, les entreprises de collecte s'inquiètent de crouler sous les déchets, que les entreprises européennes ne peuvent pas absorber. En tout cas, pour l'instant.

Publicité

Films de polyéthylène, résines et PET usagés, en 2016, la Chine a importé 9 millions de tonnes de déchets plastiques qu'elle ne collecte pas encore chez elle. Mais à partir de septembre, Pékin refusera certains de ces déchets étrangers, les deux tiers des usines chinoises qui les recyclent sont trop polluantes et les conditions de travail déplorables.

En Europe, les collecteurs de déchets s'inquiètent de la disparition de ce débouché. « Ces tonnes-là qui partaient jusqu'à aujourd'hui vers la Chine vont venir engorger les usines de recyclage qui sont déjà bien fournies en matières recyclées, qui ne peuvent donc pas aujourd'hui en prendre beaucoup plus », estime Pierre Moguerou, vice-président de la filière plastique de Federec, la Fédération des entreprises du recyclage.

La décision chinoise pourrait pourtant à moyen terme favoriser l'essor du recyclage européen, juge Pierre Moguerou, si les Etats s'en mêlent : « On a besoin de ce coup de pouce. Une obligation d'intégrer par exemple 10 ou 15% de plastique recyclé dans les emballages où les produits en plastique. On aurait beaucoup plus de facilités pour investir dans les usines de recyclage, et proposer derrière des produits plus compétitifs que la résine vierge ».

En attendant, les entreprises du recyclage sont pressées d'obtenir de Pékin la liste précise des déchets interdits, pour ne pas se voir refuser leurs conteneurs dans deux mois.

Relire : Chine: Pékin veut réduire de 30% sa consommation de charbon en 2017

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.