Inde / Népal / Bangladesh

Plus de 750 morts dans les inondations dues à la mousson dans le sud de l'Asie

Des maisons en partie submergées par les eaux dans un village du district Morigaon, dans le nord-est de l'Assam, en Inde, le 20 août 2017.
Des maisons en partie submergées par les eaux dans un village du district Morigaon, dans le nord-est de l'Assam, en Inde, le 20 août 2017. REUTERS/Anuwar Hazarika

Les inondations et les glissements de terrain provoqués par les pluies de mousson qui frappent depuis une semaine le sous-continent asiatique ont fait au moins 750 morts au Népal, en Inde et au Bangladesh, selon un bilan provisoire des autorités, lundi 21 août. Et l’Inde est le pays le plus touché.

Publicité

Une cinquantaine de corps ont encore été découverts dans la nuit de dimanche à lundi au Bihar, dans le nord de l’Inde. Quatre autres Etats indiens, l’Assam, l’Uttar Pradesh, le Bengale-Occidental et l’Himalaya sont touchés, et dans le seul Etat du Bihar, on compte un demi-million de déplacés.

Au Népal, la Croix-Rouge craint que les pénuries d’eau potable et de nourriture provoquent une crise humanitaire, d’autant que des dizaines de milliers d’habitants ont perdu leurs maisons.

Au Bangladesh, ce sont près de six millions de personnes qui sont touchées. Dans les trois pays, les organisations humanitaires redoutent l’apparition de maladies favorisées par les eaux stagnantes.

La vie au milieu des flots à Bogra, au Bangladesh, le 20 août 2017.
La vie au milieu des flots à Bogra, au Bangladesh, le 20 août 2017. REUTERS/Mohammad Ponir Hossain

Les animaux aussi touchés

Les inondations touchent aussi les animaux : dans l’Etat d’Assam, situé dans l’est de l’Inde, 20% de la réserve naturelle de Kaziranga est sous l’eau. Deux cent vingt-cinq animaux ont été retrouvés morts. Parmi eux, quinze rhinocéros, et les responsables du parc craignent que les braconniers, qui les chassent pour leur corne, ne profitent de la situation ; les patrouilles ont donc été renforcées et des barrages mis en place.

Chaque année, la mousson frappe le sud de l’Inde début juin et balaie l’Asie du sud pendant quatre mois, tuant des centaines de personnes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail