Accéder au contenu principal
Inde / Religion

Inde: Gurmeet Ram Rahim Singh, le gourou dont le procès enflamme le pays

Le chef religieux Gurmeet Ram Rahim Singh lors d'une conférence de presse avant un rassemblement de son mouvement Dera Sacha Sauda à Mumbai en septembre 2015.
Le chef religieux Gurmeet Ram Rahim Singh lors d'une conférence de presse avant un rassemblement de son mouvement Dera Sacha Sauda à Mumbai en septembre 2015. PUNIT PARANJPE / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Après la condamnation, vendredi 25 août, en Inde du gourou Gurmeet Ram Rahim Singh pour viol, des manifestations meurtrières ont été perpétrés par ses fidèles dans le nord du pays. Au moins 32 personnes sont mortes. Il a fallu attendre 15 ans pour que ce puissant leader spirituel, soutenu tour à tour par les deux grands partis nationaux, soit traduit en justice. Sa sentence doit être rendue lundi, mais le gourou pourrait rapidement être rappelé au tribunal pour deux affaires de meurtres commis il y a 15 ans.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi,  Antoine Guinard

Pour Mulinja Narayanan, la longue enquête qui a finalement mené à la condamnation de Gurmeet Ram Rahim Singh pour viol vendredi était « un jeu de ruse qui prouve que personne n'échappe à la loi ».

Cet ancien codirecteur de la police fédérale, aujourd'hui à la retraite, avait hérité du dossier en 2002, alors qu'il était inspecteur général adjoint. Interviewé par plusieurs médias indiens ce samedi, M. Narayanan affirme avoir subi des pressions multiples à l'époque.

Selon lui, plusieurs de ses supérieurs et de nombreux hommes d'affaires et politiciens influents lui auraient demandé de clore rapidement l'enquête sur le gourou controversé. La police fédérale avait ouvert une enquête pour abus sexuel en 2002, à la demande de la Haute Cour des Etats de l'Haryana et du Pendjab.

Ram Rahim Singh devrait comparaitre devant un tribunal spécial le mois prochain, pour deux meurtres liés à cette affaire de viol. Un journaliste local qui enquêtait sur les abus sexuels au quartier général de la secte avait été abattu à bout portant par des fidèles du gourou en octobre 2002.

Ces fidèles sont également accusés d'avoir tué le frère d'une des femmes violées par Ram Rahim Singh, qui était lui aussi membre de la secte. Il était soupçonné par le gourou d'avoir ébruité l'affaire.

(Re) lire : Inde: le film «Messager de Dieu», un outil de propagande?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.