Accéder au contenu principal
Philippines

Philippines: Duterte menace d’installer un «gouvernement révolutionnaire»

Le président Rodrigo Duterte à Davao, le 16 mai 2017.
Le président Rodrigo Duterte à Davao, le 16 mai 2017. MANMAN DEJETO / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le président philippin Rodrigo Duterte a évoqué vendredi la possible mise en place d'un « gouvernement révolutionnaire » pour évacuer ce qu’il qualifie de campagnes de « déstabilisation » menées par les opposants à sa politique d'extrême fermeté contre la criminalité.

Publicité

Vendredi 13 octobre, dans un discours à la télévision publique, Rodrigo Duterte a attaqué frontalement l’opposition philippine. Il a notamment lancé : « si vos efforts de déstabilisation persistaient dans le chaos qui règne actuellement, je n'hésiterai pas à déclarer un gouvernement révolutionnaire jusqu'à la fin de mon mandat ».

Le président controversé a ensuite enfoncé le clou : « je pourrai alors tous vous arrêter et nous pourrons ensuite mener notre guerre contre les rouges », en référence à la guérilla communiste présente depuis plus de quarante ans dans le sud du pays.

Rodrigo Duterte a évoqué le précédent de la présidente Corazon Aquino. Elle avait limogé les députés, aboli le congrès et établi un gouvernement révolutionnaire après avoir mené le soulèvement qui avait provoqué la chute de Ferdinand Marcos en 1986.

Les opposants au dirigeant philippin, qui a souvent évoqué l'imposition d'une loi martiale, craignent qu’il ne soit tenté de glisser vers un pouvoir de plus en plus autoritaire.

Depuis son élection en 2016, Rodrigo Duterte, 72 ans, mène une sanglante guerre contre la drogue qui est déjà à l’origine de plusieurs milliers de morts, dont une grande partie non expliquées.

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.