Accéder au contenu principal
Chine

Chine: la censure d’internet toujours plus importante

De nombreux sites sont interdits d'accès aux internautes chinois.
De nombreux sites sont interdits d'accès aux internautes chinois. AFP PHOTO / GREG BAKER
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Chine, la « grande muraille de la censure » n’a cessé de prendre de la hauteur ces dernières années et c’est le gouvernement chinois lui-même, par le biais de son agence de presse officielle qui le révèle : depuis le début de l’année 2015 plus de 13 000 sites internet ont été fermés et près de 10 millions de comptes ont été supprimés.

Publicité

Avec notre correspondante à Shanghai, Angélique Forget

Google, Facebook, Twitter, Youtube ou encore Instagram : en Chine les sites internet les plus populaires de la planète sont tous interdits d’accès et de nombreux sites de médias étrangers sont également bannis. Ces derniers mois, l’utilisation de la messagerie Whatsapp a été à son tour sévèrement perturbée.

Autant d’interdictions qui s’inscrivent dans un immense plan de censure de la Toile chinoise et dont les autorités se félicitent. En marge d’une conférence sur la cyber-sécurité, le vice-président du comité permanent de l’Assemblée populaire a annoncé que la Chine avec fait fermer 13 000 sites internet et près de 10 millions de comptes depuis début 2015.

Au total, selon le China Digital Times, un site dissident géré depuis les Etats-Unis, Pékin consacrerait chaque année plus de cinq milliards d’euros au fonctionnement de sa grande muraille de la censure érigée pour contrôler le web.

Une mesure nécessaire d’après les autorités pour éviter la propagation de contenus pornographiques, de rumeurs infondées et surtout, pour maintenir la sécurité nationale et la paix sociale.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.