Accéder au contenu principal
Afghanistan

Attentat de Kaboul: le signe de l'emprise de l'Etat islamique

Des policiers afghans près du site d'un attentat suicide dans un centre culturel chiite, à Kaboul, le 28 décembre 2017.
Des policiers afghans près du site d'un attentat suicide dans un centre culturel chiite, à Kaboul, le 28 décembre 2017. AFP/Shah Marai
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au moins 41 morts et 84 blessés sont à déplorer dans le dernier attentat de l'organisation Etat islamique (EI) en Afghanistan.

Publicité

Un kamikaze s'est fait exploser le 28 décembre au matin à Kaboul, la capitale afghane, dans un centre culturel chiite, attentat revendiqué depuis par le groupe terroriste.

Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier commis par l'Etat islamique (EI) en Afghanistan depuis celui d'octobre contre une mosquée chiite qui avait fait 56 morts.

L'organisation jiahdiste, qui avait déjà perpétré deux attaques au mois de décembre, poursuit son implantation dans le pays, laquelle se renforce notamment suite à la chute de Raqqa en Syrie et de Mossoul en Irak.

Les chiites pris pour cibles

« Récemment, la présence des combattants de Daesh [acronyme arabe de l'Etat islamique] venus de Syrie dans le nord de l'Afghanistan a été signalée, dont celle de quatre combattants français », explique Karim Pakzad, chercheur à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS).

« C’est la raison pour laquelle je dis depuis plus d’un an et demi qu'il faut faire attention parce que l'Afghanistan est un terrain propice pour que Daesh s’implante et progresse », poursuit-il.

L'Etat islamique mène des attentats-suicides extrêmement meurtriers contre l’ensemble de la population, mais en particulier contre la communauté hazara chiite, rappelle encore Karim Pakzad.

D'après l'organisation, les chiites représentent les ennemis, que ce soit en Afghanistan, en Iraq et en Syrie, au motif selon elle « qu’aujourd’hui les pays musulmans ne sont pas vraiment musulmans, il faut réinstaurer un État islamique ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.