Accéder au contenu principal
Chine

Chine: entrée en vigueur d’une nouvelle taxe anti-pollution pour les entreprises

Un tas de charbon est visible en dessous de tuyaux transportant du gaz, dans le village de Heqiaoxiang, dans la province d'Hebei, dans l'est de la Chine (photo d'illustration).
Un tas de charbon est visible en dessous de tuyaux transportant du gaz, dans le village de Heqiaoxiang, dans la province d'Hebei, dans l'est de la Chine (photo d'illustration). REUTERS/Thomas Peter/File Photo
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Chine impose, depuis le 1er janvier, aux entreprises et institutions publiques une taxe écologique liée à leur niveau de pollution. L'un des plus gros pollueurs de la planète, Pékin, s'est fixé la lutte pour l'environnement comme objectif prioritaire dans les trois ans à venir.

Publicité

La taxe contenue dans la nouvelle loi pour la protection de l'environnement – qui entre en vigueur en Chine – vient remplacer la perception de frais pour rejets polluants, un principe instauré en 1979 mais qui a depuis fait largement la preuve de son inefficacité. Trop d'entreprises polluantes bénéficiaient d'exonérations et passaient au travers des mailles du filet.

Cette fois, les gouvernements locaux vont déterminer et percevoir pour eux-mêmes la taxe applicable aux entreprises qui polluent directement l'air et l'eau, rejettent des déchets solides et émettent des pollutions sonores. Le gouvernement central va tout de même fixer des plafonds de taxation pour éviter les excès de zèle des autorités locales.

Selon des estimations officielles, le produit de la taxe sur la protection de l'environnement pourrait dépasser les 7,5 milliards de dollars par an. Et si, par hasard, une entreprise affichait en 2018 des dépôts de produits polluants très inférieurs à ceux des années précédentes, la nouvelle loi prévoit que les autorités procèdent à un contrôle de leurs données.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.