Accéder au contenu principal
Pakistan / Terrorisme

Pakistan: deux employées du programme de vaccination antipolio assassinées

Une femme vaccine une petite fille contre la polio le 15 janvier 2018 à Lahore au Pakistan.
Une femme vaccine une petite fille contre la polio le 15 janvier 2018 à Lahore au Pakistan. ARIF ALI / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Deux employées du programme de vaccination antipolio ont été tuées ce jeudi 18 janvier à Quetta, dans le sud-ouest du Pakistan. Ces deux femmes, une mère et sa fille, sont les dernières victimes d'une série d'attaques contre le programme d'éradication de cette maladie. Plus de 100 personnes ont été tuées dans des attentats depuis 2012.

Publicité

Les deux femmes ont été abattues par deux hommes armés qui se déplaçaient en moto. Sakina Bibi et sa fille ont été tuées alors qu'elles administraient des gouttes antipolio à des enfants dans la banlieue de Quetta. Ironie du sort, les vaccinatrices ne bénéficiaient pas de protection policière comme c'était le cas auparavant, afin de ne pas attirer l'attention d'éventuels éléments radicaux.

Le programme de vaccination antipolio est rejeté depuis des années par de nombreux groupes islamistes, notamment les talibans qui voient dans cette campagne un complot occidental visant à limiter la population musulmane en transmettant via le vaccin des maladies ou des substances qui rendraient infertile.

Les talibans soupçonnent aussi les services d'espionnage occidentaux d'utiliser cette campagne comme couverture. La rumeur remonte à 2011 lorsque sous le couvert d'une fausse campagne de vaccination, la CIA avait réussi à identifier Oussama ben Laden, l'ancien chef d'Al Qaïda, dans le nord du Pakistan.

Alors que la maladie est en passe d'être éradiquée dans le monde cette année, l'Afghanistan et le Pakistan sont les deux seuls pays où le virus est toujours présent. 16 nouveaux cas ont été enregistrés l'an dernier.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.