Accéder au contenu principal
Chine / Royaume-Uni

Theresa May à Pékin: la Chine entend profiter de «l'effet libérateur» du Brexit

Theresa May lors de son arrivée au palais du Peuple, à Pékin, le 31 janvier 2018.
Theresa May lors de son arrivée au palais du Peuple, à Pékin, le 31 janvier 2018. REUTERS/Jason Lee
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En préparant le terrain pour l'après-Brexit, Theresa May fait les yeux doux à la Chine. Ce jeudi, au deuxième jour de sa visite, la Première ministre britannique doit rencontrer le numéro un chinois, Xi Jinping, avant une dernière étape demain à Shanghai. Lors de sa rencontre hier avec le Premier Ministre Li Keqiang, les deux côtés se sont réjouis des nouvelles perspectives, avec à la clé un accord de libre-échange.

Publicité

Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

La Chine mise sur « l'effet libérateur  » du Brexit pour s'attirer les faveurs de Theresa May : « Les portes de la Chine seront de plus en plus ouvertes vers la Grande-Bretagne », a promis le Premier Ministre Li Keqiang. Signe de bonne volonté, le boeuf britannique, banni ici depuis la crise de la vache folle en 1997, devrait faire son retour dans les assiettes chinoises dans les six mois.

« C'est le bon moment pour réfléchir au renforcement de l'âge d'or entre Pékin et Londres », s'est enthousiasmée la chef du gouvernement britannique en annonçant qu'elle signera des accords pour une valeur de plus de 10 milliards d'euros. 

Accueillie sous les lustres du palais du Peuple, Theresa May a fait savoir qu'elle a tourné le dos à l'Union européenne : « Nous serons un pays capable de mener une politique commerciale indépendante », s'est-elle réjouie en gratifiant Li Keqiang de son plus charmant sourire.

Silence sur les droits de l'homme

Dans cette ambiance cordiale, Theresa May a préféré garder le silence sur des dossiers épineux qu'elle a pourtant promis de soulever : la mainmise grandissante de la Chine sur l'ex-colonie britannique Hong Kong et les menaces sur les droits de l'homme. Elle aura l'occasion d'en parler ce jeudi, lors de son entretien avec le président Xi Jinping.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.