Accéder au contenu principal
Inde

Inde: un magnat du diamant recherché pour une immense escroquerie bancaire

Des manifestants brûlent des portraits du milliardaire Nirav Modi à New Delhi le 16 février 2018.
Des manifestants brûlent des portraits du milliardaire Nirav Modi à New Delhi le 16 février 2018. REUTERS/Saumya Khandelwal
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'Inde est frappée depuis vendredi 16 février par une des plus gros scandales financiers de son histoire. Le deuxième groupe bancaire public du pays, la Banque nationale du Pendjab a affirmé ces derniers jours avoir été victime d'une fraude gigantesque. Le principal accusé dans cette affaire est un magnat du diamant, un des hommes les plus riches du pays.

Publicité

Avec notre correspondant à Bombay, Antoine Guinard

Nirav Modi reste introuvable et injoignable depuis une semaine. Le gouvernement indien a annoncé vendredi qu'il avait révoqué le passeport de cet homme d'affaires richissime et de son associé. Soupçonnés d'avoir quitté discrètement le pays pour les Etats-Unis début janvier, les deux hommes sont au cœur d'un scandale dont on commence tout juste à mesurer l'ampleur.

Plusieurs sociétés appartenant à Nirav Modi auraient escroqué la Banque nationale du Pendjab de plus d'1,4 milliard d'euros entre 2011 et 2017. Instrument clé dans cette fraude, les multiples lettres d'engagement, délivrées à une vingtaine de banque qui ont ensuite prêté à Nirav Modi. Ces lettres d'engagement, toutes émises par sa filiale de Bombay, obligent la Banque nationale du Pendjab à honorer le prêt en cas de non-paiement par  l'emprunteur, dans ce cas Nirav Modi.

Plusieurs employés de la banque ont été arrêtés et une quinzaine de boutiques et propriétés du diamantaire milliardaire ont été perquisitionnées par la police fédérale depuis jeudi. Pour la presse indienne, cette affaire est surtout le symptôme d'un problème plus général dans la gestion des banques publiques dans le pays.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.