Chine

Chine: le Parti communiste ouvre la voie à un 3e mandat pour Xi Jinping

Xi Jinping après son discours de clôture du 19e congrès du parti communiste chinois, le 25 octobre 2017.
Xi Jinping après son discours de clôture du 19e congrès du parti communiste chinois, le 25 octobre 2017. REUTERS/Jason Lee

Le comité central du Parti communiste chinois (PCC) propose de revoir les termes de sa Constitution et envisage notamment de supprimer la limite constitutionnelle de deux mandats présidentiels. Il ne fait aucun doute qu'avec cette disposition, le tout puissant président chinois devrait tenir les rênes du pays encore longtemps.

Publicité

Avec notre correspondante à Shanghai, Angélique Forget

Pour Xi Jinping, c'est un pas de plus vers un pouvoir illimité et sans partage. En proposant de modifier la Constitution pour ne plus limiter à 2 le nombre de mandats présidentiels, le PCC ouvre la voie à une présidence à vie pour son chef.

Ce tour de force n'est pas une surprise. En octobre dernier, lors du 19e congrès du Parti communiste chinois, qui a conféré à Xi Jinping un second mandat, il aurait dû comme le veut la tradition politique chinoise introduire un successeur. Et il ne l'avait pas fait, ce qui laissait entendre déjà qu'il comptait garder la main.

Cette proposition devrait être validée la semaine prochaine, lors de la session annuelle plénière de l'Assemblée nationale populaire. A cette occasion, la pensée de XI Jinping devrait être inscrite dans la Constitution [le principe a déjà acté lors du 19e congrès du PC en ocobre NDLR], un honneur jusque-là réservé au seul Mao Zedong. Cela prouverait une fois de plus que Xi Jinping est l'autocrate chinois le plus puissant depuis le Grand Timonier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail