Accéder au contenu principal
Corée du Nord/ONU

L'ONU sanctionne à nouveau la Corée du Nord

Le numéro un nord-coréen Kim Jong-un à Pyongyang en avril 2017.
Le numéro un nord-coréen Kim Jong-un à Pyongyang en avril 2017. REUTERS/Damir Sagolj/File Photo
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’ONU maintient le cap de la fermeté sur la Corée du Nord. L’organisation vient de sanctionner une cinquantaine de navires et de sociétés suspectées d’entretenir des liens commerciaux avec Pyongyang. Cette annonce intervient alors qu’une rencontre au sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un doit avoir lieu en mai prochain et que le leader nord-coréen revient tout juste d’une visite à Pékin.

Publicité

Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

Les diplomates en sont persuadés : les sanctions prises contre le régime de Pyongyang ont été efficaces et ont contribué à le pousser à la reprise du dialogue avec les Etats-Unis. A quelques semaines d’une rencontre historique le 27 avril avec le président sud-coréen puis au mois de mai avec le président Trump, il n’est donc pas question de relâcher la pression sur la Corée du Nord.

L’ONU a donc marqué un grand coup en sanctionnant une trentaine de navires et une vingtaine d’entreprises qui ont continué à livrer du charbon nord-coréen en dépit de l’interdiction en cours. Les entreprises visées voient leurs avoirs financiers gelés. Treize d’entre elles ont aussi l’interdiction d’entrer dans les ports du monde entier.

La portée historique de telles sanctions est cependant à relativiser : la plupart des bateaux et des entreprises visés étaient déjà inscrits sur la liste des sanctions du département du Trésor américain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.