Accéder au contenu principal
Economie

Guerre commerciale: reprise des achats de sorgho américain par la Chine

Champ de sorgho à Grand Island, au Nebraska (photo d'illustration).
Champ de sorgho à Grand Island, au Nebraska (photo d'illustration). Getty Images/Joel Sartore
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Pékin a fait un geste vers Washington. A l'heure où une importante délégation chinoise se trouve aux Etats-Unis, le ministère du Commerce a annoncé ce 18 mai qu'il levait une mesure antidumping qui touche le sorgho américain. Le temps presse : si les négociateurs reviennent à Pékin sans résultats tangibles, les sanctions américaines seront déclenchées mardi prochain, avec de nouveaux droits de douanes sur 50 milliards de dollars d'importations chinoises. 

Publicité

De notre correspondante à PékinHeike Schmidt

S'agit-il d'une branche d'olivier pour éviter une guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine? Ou est-ce juste une manière de sauver la filière porcine chinoise ? Probablement les deux à la fois. Le communiqué du ministère chinois du Commerce explique en tout cas que les sanctions contre le sorgho américain ne sont pas dans « l'intérêt public ». 

D'abord parce que les éleveurs de porcs en souffrent : avec une taxe allant jusqu'à près de 180%, il est devenu trop cher d'alimenter le bétail, à un moment où les revenus des agriculteurs sont en baisse. L'enjeu est de taille, car la Chine dépend de la production américaine. L'an passé, elle a acheté 5 millions de tonnes de sorgho pour environ 1 milliard de dollars - dont la quasi-totalité venait des Etats-Unis. Pour pénaliser les producteurs dans le Kansas -qui avaient porté au pouvoir Donald Trump-, Pékin avait pris le risque de mettre à mal ses propres éleveurs. Aujourd'hui, le gouvernement rétropédale. 

Mais attention, la Chine garde encore d'importantes cartes en main: par exemple le soja. Les acheteurs auraient déjà réduit leurs achats aux Etats-Unis. Autre levier : le porc. Les douanes viennent d'annoncer des contrôles sanitaires plus sévères.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.