Accéder au contenu principal
Thaïlande

Thaïlande: le sauvetage des enfants dans la grotte devient urgent

Les secouristes ont mis en place un système de pompage, ce qui permettrait aux enfants de sortir de la grotte de Tham Luang à pied par la galerie.
Les secouristes ont mis en place un système de pompage, ce qui permettrait aux enfants de sortir de la grotte de Tham Luang à pied par la galerie. REUTERS/Athit Perawongmetha
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Thaïlande, les douze adolescents et leur entraîneur de football sont toujours coincés dans la grotte de Tham Luang depuis douze jours. Ils ont été localisés lundi, mais ils n’ont toujours pas pu être extraits. Plusieurs plans pour les sortir de là sont examinés et le temps presse : ce vendredi, la météo prévoit le retour de la pluie, et l’eau risque de monter.

Publicité

Pour Narongsak Osotthakorn, chef de la cellule de crise, c'est « une course contre l’eau » qui est engagée. Le retour annoncé de la pluie fait craindre le pire. Des torrents d’eau pourraitent se déverser dans la grotte où sont en ce moment réfugiés les enfants et leur entraîneur.

Les opérations de sauvetage doivent donc s’accélérer. Plusieurs plans sont encore envisagés.

Soit le pompage des eaux enclenché depuis mercredi permet aux enfants de pouvoir marcher sur une bonne partie du trajet retour. Des ingénieurs japonais sont à l’œuvre et l’eau baisse actuellement d’un centimètre par heure.

Soit, la solution d’urgence : la plongée. Si les eaux montent trop, ce sera la seule option possible. Mais certains enfants, âgés de 11 à 16 ans, ne savent pas nager. Or, sur certaines parties du trajet, les courants sont forts. Des membres de la marine, dans la grotte, essaient de leur apprendre quelques rudiments et à se servir des masques de plongée.

Dernière possibilité : les sauveteurs sont toujours à la recherche d’une voie d’entrée dans la grotte par la verticale, au-dessus de la montagne. Pour l‘instant, rien de concluant.

Les secours ont posté une vidéo de l'intérieur de la grotte. Les enfants sont amaigris, mais en bonne santé.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.