Accéder au contenu principal
Chine / Union européenne

«Eviter le chaos», le credo martelé par Donald Tusk à Pékin au sommet UE/Chine

Li Keqiang, le Premier ministre chinois, aux côtés de Donald Tusk, président du Conseil européen ce lundi 16 juillet à Pékin lors du sommet UE/Chine.
Li Keqiang, le Premier ministre chinois, aux côtés de Donald Tusk, président du Conseil européen ce lundi 16 juillet à Pékin lors du sommet UE/Chine. REUTERS/Thomas Peter
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Depuis Pékin, ou les dirigeants européens sont aujourd’hui réunis autour du gouvernement chinois pour leur sommet annuel, le président du Conseil européen Donald Tusk a appelé à cesser de brandir la menace d'une guerre commerciale pour éviter le « chaos et le conflit »… un message  envoyé à Donald Trump et Vladimir Poutine qui eux se trouvent actuellement à Helsinki. Mais c'est aussi une réponse aux accusations du président américain qui a traité, dans une interview télévisée, l'Union européenne, la Chine et la Russie comme ses « ennemis ».

Publicité

Il est encore temps d'éviter le chaos, a martelé le président du Conseil européen lors de sa rencontre avec  le Premier ministre chinois Li Keqiang. « Nous sommes tous conscients que l'architecture mondiale est en train de changer sous nos yeux. Rappelons-nous, ici à Pékin et là-bas à Helsinki, que le monde que nous avons construit pendant des décennies a apporté une Europe en paix, le développement à la Chine et la fin de la guerre froide entre l’Est et l’Ouest», a rappelé Donald Tusk.

« Il est du devoir commun de l'Europe et de la Chine, mais aussi de l'Amérique et de la Russie, de ne pas détruire cet ordre mondial mais plutôt de l'améliorer, et de ne pas engager des guerres commerciales qui ont débouché sur des conflits ouverts si souvent dans notre histoire. Nous devons courageusement réformer les règles qui sont la base de l’ordre mondial. C'est pourquoi j'appelle nos hôtes chinois, mais aussi les présidents Trump et Poutine, à engager conjointement un processus de réforme de l'Organisation Mondiale du Commerce.

Il est encore temps d'éviter le conflit et le chaos. Aujourd’hui, nous nous trouvons devant ce dilemme : de jouer des jeux agressifs comme par exemple une guerre de tarifs douaniers – ou bien de chercher des solutions communes basées sur des règles équitables. »

à (ré)écouter: L’Europe et la Chine, entre affrontement et coopération 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.