Chine / Droit de l'homme

Chine: un parti indépendantiste de Hong Kong menacé d’interdiction

Le dirigeant du Parti national de Hong Kong Chan Ho-tin pendant un rassemblement à Hong Kong, le 5 août 2016. «Indépendance» peut-on lire sur le mur.
Le dirigeant du Parti national de Hong Kong Chan Ho-tin pendant un rassemblement à Hong Kong, le 5 août 2016. «Indépendance» peut-on lire sur le mur. REUTERS/Tyrone Siu

A Hong Kong, le gouvernement menace d'interdire le Parti national de Hong Kong qui prône ouvertement l'indépendance de Hong Kong vis à vis de la Chine. Selon le ministre de la Sécurité John Lee, c'est la police qui serait à l'origine de la demande d'interdire le parti. L'annonce a tout de suite fait réagir dans les rangs de l'opposition pro-démocratique.

Publicité

Avec notre correspondante à Hong Kong,  Florence de Changy

« A Hong Kong on a le droit de s'associer librement, mais même ce droit n'est pas sans restrictions », a indiqué le ministre de la Sécurité John Lee, rappelant la ligne rouge citée par le président chinois Xi Jinping selon laquelle toute velléité de remise en cause de l'appartenance de Hong Kong à la Chine ne serait pas tolérée.

Le fondateur du Parti national de Hong Kong, Chan Ho-tin, 27 ans, a confirmé avoir reçu une lettre officielle lui indiquant que son parti pourrait être interdit. Le parti National de Hong Kong n'est pourtant qu'un groupuscule qui n'a pas de représentant élu, dont l'influence reste limitée et qui n'a jamais été formellement enregistré, mais qui a l'audace de prôner ouvertement l'indépendance de Hong Kong vis à vis de la Chine.

Pour divers membres de l'opposition cette menace est de l'intimidation politique. Si l'on accepte cette interdiction, l'étape suivante sera de faire disparaitre tous les groupes qui appellent à la fin de la dictature du parti unique en Chine, a déclaré Chu Hoi-dick, un député d'opposition indépendant.

Le Parti national de Hong Kong a désormais 21 jours pour justifier le bien-fondé de son existence auprès des autorités hongkongaises.

(Re) lire : Hong Kong: des milliers de manifestants pour la liberté d'expression

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail