Accéder au contenu principal
Corée du Nord

Corée du Nord: 4 milliards de dollars en produits de luxe importés depuis 2012

La voiture Rolls-Royce serait un des produits de luxe importés en Corée du Nord...
La voiture Rolls-Royce serait un des produits de luxe importés en Corée du Nord... PETER PARKS / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Corée du Nord a importé des produits de luxe d’une valeur de 640 millions de dollars l’année dernière, et d’une valeur de 4 milliards de dollars depuis l’accession au pouvoir du dirigeant Kim Jong-un en 2012 : c’est ce qu’affirme un député conservateur sud-coréen, qui a analysé les données publiées par les douanes chinoises. Ces importations constituent une violation des sanctions internationales et l’opposition conservatrice sud-coréenne en profite pour critiquer la politique nord-coréenne du président Moon Jae-in

Publicité

De notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

Les sanctions n’affectent guère le train de vie des apparatchiks de Pyongyang, accuse le député conservateur sud-coréen Yoon Sang-hyun. Selon ses calculs, le Nord a importé, principalement de Chine, 4 milliards de dollars de télévisions, voitures de luxe, parfums, alcools, montres et fourrures depuis 2012.

Kim Jong-un utiliserait ces cadeaux pour s’assurer de la loyauté de ses élites. « Si la Corée du Nord avait utilisé l’argent dépensé l’année dernière dans le luxe pour acheter du riz, elle aurait pu combler deux fois son déficit alimentaire », renchérit Yoon Sang-hyun. Il accuse aussi Pékin de ne pas respecter les sanctions onusiennes

Ces accusations ne sont pas vraiment un scoop ; mais l’opposition sud-coréenne en profite pour attaquer la politique du président Moon Jae-in. Moon souhaite en effet reprendre les échanges avec le Nord, envoyer de l’aide humanitaire et alléger les sanctions.

Les conservateurs exigent d’abord une véritable dénucléarisation du Nord et ils voient d’un œil très inquiet le désaccord grandissant entre Séoul et Washington sur cette question d’une éventuelle levée des sanctions.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.