Accéder au contenu principal
Apec / Diplomatie

Le sommet de l'Apec échoue à établir une déclaration commune

Les chefs d'Etats présents au sommet de l'Apec posent pour la traditionnelle «photo de famille» le 17 novembre 2018.
Les chefs d'Etats présents au sommet de l'Apec posent pour la traditionnelle «photo de famille» le 17 novembre 2018. REUTERS/David Gray
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les dirigeants de l'Asie-Pacifique ne sont pas parvenus à réconcilier leurs différences, le dimanche 18 novembre, à Port Moresby, lors d'un sommet marqué par une passe d'armes incisive entre la Chine et les Etats-Unis sur fond de lutte d'influence dans la région.

Publicité

Pékin et Washington sont enferrés dans un conflit commercial potentiellement dévastateur pour l'économie mondiale, et ils ont fait étalage de leurs désaccords au travers de discours du président chinois Xi Jinping et du vice-président américain Mike Pence avant même l'ouverture de cette réunion de la Coopération économique Asie-Pacifique (Apec).

Pas de consensus

Pour la première fois de l'histoire de cette organisation de 21 nations, leurs dirigeants ne sont pas parvenus à un consensus sur une déclaration écrite commune. « Les dirigeants ont décidé qu'au lieu de la traditionnelle déclaration des leaders, ils laisseraient à la Papouasie-Nouvelle-Guinée, en tant que présidente, le soin de rendre publique une déclaration de la présidence au nom de tous les membres pour rendre compte du consensus », a déclaré Zhang Xiaolong, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Visions divergentes

Le Premier ministre papouasien Peter O'Neill s'est ensuite fendu d'une brève déclaration devant la presse. Son homologue canadien Justin Trudeau a reconnu l'existence de visions divergentes, notamment sur la problématique du commerce.

Le ton avait été donné samedi matin par la vive passe d'armes entre Xi Jinping et Mike Pence. Ce dernier avait notamment appelé les pays de la zone à se ranger derrière les Etats-Unis et à ne pas céder aux sirènes d'une diplomatie du chéquier chinoise « au mieux opaque ».

En dépit de ces discours musclés, le sommet en lui-même s'est déroulé sans accrocs, les dirigeants posant samedi en fin de journée pour la traditionnelle photo de famille, vêtus cette année de chemises jaunes ou rouges à motifs.

(avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.