Accéder au contenu principal
Birmanie

Birmanie : Aung San Suu Kyi lance un appel aux investisseurs

Aung San Suu Kyi veut faire revenir les investisseurs en Birmanie, photo prise à Naypidaw, le 28 janvier 2019.
Aung San Suu Kyi veut faire revenir les investisseurs en Birmanie, photo prise à Naypidaw, le 28 janvier 2019. Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 mn

«Venez en Birmanie», c’est l’appel lancé ce lundi 28 janvier par Aung San Suu Kyi devant des investisseurs locaux et internationaux. La dirigeante a ouvert un sommet de deux jours dans la capitale Naypyidaw, sommet consacré aux investissements économiques, le premier depuis son arrivée au pouvoir. La Birmanie a en effet pâti des conséquences de la crise des Rohingyas, fin août 2017.

Publicité

De notre correspondante à Rangoon, Eliza Hunt

La dirigeante Aung San Suu Kyi souhaite améliorer l'environnement commercial en Birmanie et donner la possibilité d'investissements importants dans le pays. C'est ce qu'elle a martelé lors du sommet organisé à Naypyidaw ce 28 janvier. Elle a notamment vanté le nouveau système d’enregistrement en ligne pour les entreprises qui s’installent dans le pays.

Un discours pour convaincre et des mots surtout à destination des investisseurs asiatiques: la Chine, Hong-Kong, le Japon, ou encore la Corée du Sud. Le gouvernement l’a annoncé clairement ces derniers mois: la politique d’investissements birmane se tourne désormais vers l’Est : un choix alors que de nombreux investisseurs occidentaux se sont retirés du pays, après la répression de l’armée contre la minorité musulmane des rohingyas, fin août 2017.

Face à la chute des investissements étrangers, la dirigeante Aung San Suu Kyi a créée en novembre dernier un ministère spécial et un autre sommet prévu le mois prochain, consacré uniquement cette fois à l’Etat de l’Arakan où a eu lieu la crise des Rohingyas. Cette crise n’a pas été évoquée par la conseillère d’Etat ce matin, tout comme le retrait possible des privilèges commerciaux accordés à la Birmanie par l’Union européenne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.