Inde

Législatives en Inde: pour l'ultime jour de vote, Modi en méditation médiatique

Le Premier ministre indien Narendra Modi, en lisse pour les législatives ce dimanche 19 mai, a publié sur Twitter cette photo prise près du temple de Kedarnath, aux pieds de l’Himalaya.
Le Premier ministre indien Narendra Modi, en lisse pour les législatives ce dimanche 19 mai, a publié sur Twitter cette photo prise près du temple de Kedarnath, aux pieds de l’Himalaya. Twitter / Narendra Modi
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Dernier jour de vote en Inde, ce dimanche 19 mai. C'était la septième et dernière phase d’un très long scrutin, qui aura duré plus d’un mois. Il s'agissait de renouveler la chambre basse du Parlement. Neuf cents millions d’électeurs étaient appelés aux urnes. Les derniers bureaux de vote ont fermé, mais ce matin, le chef du gouvernement sortant à Narendra Modi a suscité une polémique.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi,  Sébastien Farcis

La campagne des législatives indiennes 2019 est officiellement terminée et les candidats n’ont théoriquement plus le droit de parler de politique. Mais l'opposition crie au scandale car l’un des candidats en lice semble avoir contourné ce « black out », et ce n'est autre que le Premier ministre Narendra Modi, qui remet aujourd’hui en jeu son poste de député dans la circonscription de Bénarès.

M. Modi est parti samedi en retraite de méditation, accompagné d’une flopée de journalistes, près du temple de Kedarnath, fameux lieu de pèlerinage hindou situé aux pieds de l'Himalaya. Il a médité pendant toute la nuit dans une petite grotte, mais ce qui était ainsi présenté comme une retraite solitaire est devenu, ce dimanche matin, une magnifique promotion pour le chef du gouvernement.

Narendra Modi a pu s'afficher rempli d'humilité, pieux, et surtout hindou. Les photographes de l’agence nationale de presse ont été invités dans sa grotte pour montrer le leader en pleine méditation, et à la sortie, le Premier ministre a entamé un tour du temple local sur un curieux tapis rouge dressé pour l’occasion. Et de s'incliner de nombreuses fois comme un dévot ordinaire.

A ceci près que M. Modi avait le temple réservé pour lui tout seul. Il a ainsi pu prendre tout son temps pour être immortalisé par les dizaines de caméras autour de lui. Une mise en scène politique sur fonds de magnifiques monts enneigés ? L'opposition y voit une grave violation du silence médiatique imposé en ce jour de vote. La Commission des élections a, selon le BJP, autorisé cette retraite.

Sur Twitter, beaucoup ne se gênent pas pour moquer cette méditation plus médiatique que spirituelle.

► À écouter aussi : Les paysans, la vache et le Premier ministre indien

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail