Accéder au contenu principal
Sri Lanka

Sri Lanka: arrestation par Interpol d'un des responsables présumés des attentats

Un officier de police le 12 juin 2019 règle la circulation lors de la cérémonie de réouverture du sanctuaire Saint-Antoine à Colombo, l'une des églises attaquées lors des attentats du 21 avril 2019.
Un officier de police le 12 juin 2019 règle la circulation lors de la cérémonie de réouverture du sanctuaire Saint-Antoine à Colombo, l'une des églises attaquées lors des attentats du 21 avril 2019. REUTERS/ Dinuka Liyanawatte
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'organisation internationale de police criminelle Interpol a annoncé ce vendredi 14 juin l'arrestation et l'extradition de l'un des responsables présumés des sanglants attentats du 21 avril au Sri Lanka.

Publicité

Ahamed Milhan Hayathu Mohamed a été interpellé avec quatre autres suspects dans un pays non identifié du Moyen-Orient, à la suite de la publication par Interpol d'une « notice rouge ».

L'homme âgé de 29 ans et d'origine sri-lankaise est présenté comme un haut responsable du NTJ, le National Thowheeth Jamaath, l'organisation jihadiste soupçonnée d'avoir été à l'origine des attentats du 21 avril. Il a été interpellé et extradé au Sri Lanka avec 4 autres suspects dont on ignore l'identité. 

Des sources policières à Colombo ont précisé que les 5 hommes ont été arrêtés à Jeddah en Arabie saoudite, une information qui n'a pas été confirmée par Interpol.
Les attentats, qui ont fait 258 morts et près de 500 blessés, sont parmi les plus sanglants dans l'histoire du Sri Lanka avaient été perpétrés par des kamikazes sur 8 sites différents : des églises chrétiennes en pleine célébration de la messe de Pâques et dans des hôtels de luxe.

L'organisation État islamique avait revendiqué les attaques, même si les soupçons se portaient plutôt vers le NTJ, un groupe islamiste local. Interpol avait aussitôt déployé à Colombo une équipe d'experts, notamment des spécialistes en explosifs et en contre-terrorisme qui sont venus prêter main-forte aux autorités locales.

Ces arrestations viennent s'ajouter aux deux autres effectuées le mois dernier par les autorités srilankaises au Qatar et en Arabie saoudite.

►A lire aussi: Sri Lanka: le groupe responsable des attentats coopérait avec le renseignement

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.