Accéder au contenu principal
Hong kong, Chine

Après les manifestations à Hong Kong, les arrestations tombent

Des manifestants dans les rues de Hong Kong le 1er juillet 2019
Des manifestants dans les rues de Hong Kong le 1er juillet 2019 DALE DE LA REY / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Quelques jours après les évènements du 1er juillet à Hong Kong, la police a commencé l'arrestation de plusieurs manifestants grâce à des empreintes ADN retrouvées sur les lieux. Le Parlement qui a été saccagé ne rouvrira pas ses portes avant l’automne.

Publicité

Avec notre correspondante à Hong KongFlorence de Changy

Quelques jours seulement après les manifestations du 1er juillet ainsi que le saccage du Parlement, les experts judiciaires de la police commencent à récolter les empreintes digitales des manifestants retrouvées sur les lieux.

►A lire aussi - Hong Kong: des manifestants ont pénétré dans l'hémicycle du Parlement

Treize hommes âgés de 14 à 36 ans ont déjà été arrêtés, a annoncé la police. Ils seraient en lien avec la mise à sac du Parlement et les motifs de ces arrestations vont de possessions d'armes, rassemblement non autorisé et attaque de la police.

Huit autres personnes, âgés de 16 a 40 ans, ont été arrêtées pour avoir mis en ligne et exploité des informations privées de personnel de la police lesquels ont ensuite été harcelés et menacés. C’est le groupe international de hackers Anonymous qui avait mis en ligne les informations de 600 policiers hongkongais suite aux violences policières.

De son côté, un député de l’opposition qui avait été agressé par plusieurs manifestants pro-Chinois dimanche soir a déposé plainte ce jeudi.

Plusieurs médecins et services sociaux ont par ailleurs sonné l’alarme quant au risque accru de suicides des jeunes, après une très forte recrudescence d’appels sur tous les numéros d’urgence disponibles au cours de ces derniers jours. La mort de trois jeunes, en lien avec cette crise, a fortement affecté le moral de cette génération.
 

EM twitter manifestations Hong Kong

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.