Accéder au contenu principal
Environnement

L'Indonésie renvoie des conteneurs de déchets en France et à Hong Kong

Des officiers indonésiens examinent des conteneurs de déchets en provenance d'Australie, au port de Surayaba, le 9 juillet 2019 (Photo d'illustration).
Des officiers indonésiens examinent des conteneurs de déchets en provenance d'Australie, au port de Surayaba, le 9 juillet 2019 (Photo d'illustration). Antara Foto/Didik Suhartono/ via REUTERS
Texte par : RFI Suivre
3 mn

L’Indonésie a renvoyé sept conteneurs de déchets importés illégalement à la France et à Hong Kong. Les pays d’Asie du Sud-Est renvoient actuellement les déchets dans les pays riches.

Publicité

Les conteneurs étaient chargés d'ordures, de déchets de plastique et de matières dangereuses, selon les fonctionnaires des douanes de l'île de Batam. « Les conteneurs sont partis lundi et des responsables étaient sur place pour voir le navire partir », a déclaré ce mardi Susila Brata, responsable des douanes locales, à l'Agence France presse. Un peu plus tôt, le porte-parole des douanes, précisait à l’AFP que cinq conteneurs étaient destinés à Hong Kong et deux à la France. Les autorités attendent toujours l'autorisation de restituer 42 autres conteneurs de déchets en provenance des États-Unis, d'Australie et d'Allemagne. Jakarta a renforcé la surveillance des déchets importés au cours des derniers mois.

Le Sri Lanka renvoie aussi des déchets

Au même moment ou presque, une enquête menée par le Sri Lanka sur près de 3 000 tonnes de déchets dangereux importés illégalement a montré qu'une partie de ces déchets avait été envoyée en Inde et à Dubaï, a annoncé vendredi 26 juillet le ministre des Finances srilankais, Mangala Samaraweera, au Parlement. Les services des douanes du Sri Lanka ont constaté qu'une société locale avait importé 241 conteneurs de Grande-Bretagne, dont 15 avaient été envoyés en Inde et deux à Dubaï.

Les douanes srilankaises insistent sur le fait que les autorités britanniques n'auraient pas dû autoriser l'exportation sans un rapprochement préalable avec les autorités srilankaises, pour savoir si elles étaient disposées à accepter les déchets non traités. « Nous avons ordonné à l'importateur et à l'agent maritime de prendre des mesures immédiates pour renvoyer les conteneurs à son origine (Grande-Bretagne) », a déclaré le ministre.

La Chine a fermé les portes

Pendant des années, la Chine a reçu la majeure partie des déchets de plastique du monde entier, mais a fermé ses portes aux déchets étrangers l'année dernière afin de préserver son environnement. Depuis, d’énormes quantités de déchets ont été redirigées vers l’Asie du Sud-Est, notamment la Malaisie, l’Indonésie et, dans une moindre mesure, les Philippines.

L’inquiétude mondiale face à la pollution par les plastiques a été provoquée par la publication d'images choquantes de rivières encombrées de déchets en Asie du Sud-Est et les récits pointant que des espèces marines ont été retrouvées avec des kilos de déchets dans leur estomac. Selon le Fonds mondial pour la nature (WWF), environ 300 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année. Une grande partie de celles-ci finissant dans des décharges ou polluant les mers, dans une crise internationale croissante.

► À lire aussi : Indonésie: cinq conteneurs de déchets renvoyés aux États-Unis

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.