Accéder au contenu principal
Asean

L'accord de libre-échange promu par Pékin au coeur du sommet de l'Asean

Le 35e sommet de l'Asean se tient à Bangkok, en Thaïlande.
Le 35e sommet de l'Asean se tient à Bangkok, en Thaïlande. RFI\Thu Hằng
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Ce samedi 02 novembre s'ouvre à Bangkok, le 35e sommet de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est. Pékin espère profiter de cette occasion pour avancer sur le traité de libre-échange régional qui serait une réponse à une guerre commerciale qui l'oppose à Washington.

Publicité

Pour Pékin la signature du traité est cruciale. Engagée dans un conflit commercial avec les États-Unis qui lui fait perdre des centaines de milliards de dollars en exportations, l'économie chinoise cherche un nouveau souffle. L'accord lui ouvrirait de nouveaux marchés.

Mais cette expansion inquiète de nombreux pays, notamment l'Inde. Pays partenaire de l'Asean, tout comme la Chine, l'Inde s'inquiète de l'arrivée possible sur son sol de produits bon marché fabriqués en Chine.

Lancé en 2012, mais peinant à avancer, le Partenariat économique intégral régional, deviendrait, s'il était signé, le plus vaste espace de libre-échange au monde, réunissant près de la moitié de la population mondiale.

Pourtant Donald Trump, n'y sera pas présent. Le président américain a dépêché son secrétaire au Commerce, Wilbur Ross, qui devrait participer au Forum économique indo-pacifique, lundi, en marge du sommet.

Deux autres sujets brûlants devraient être discutés à Bangkok : les tensions en mer de Chine méridionale et le rapatriement en Birmanie de centaines de milliers de musulmans rohingyas. Ils ont fui il y a deux ans au Bangladesh et risquent les persécutions en rentrant chez eux.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.