Accéder au contenu principal

Coronavirus: la ville chinoise de Wenzhou confinée à son tour

Des passants à Jiujiang, province de Jiangxi, en Chine, alors que le pays est frappé par une épidémie d'un nouveau coronavirus, le 1er février 2020.
Des passants à Jiujiang, province de Jiangxi, en Chine, alors que le pays est frappé par une épidémie d'un nouveau coronavirus, le 1er février 2020. REUTERS/Thomas Peter
Texte par : RFI Suivre
5 mn

Le bilan officiel en Chine continentale est passé lundi matin à 361 morts et plus de 17 000 cas confirmés. Une deuxième ville, Wenzhou, peuplée par 9 millions d'habitants, a à son tour été confinée.

Publicité

Le nombre des décès confirmés dus au coronavirus en Chine est passé à 361 morts, soit davantage que pour l'épidémie de Sras en 2002-2003 (349 en Chine continentale), après que les autorités de la province du Hubei ont annoncé lundi 56 nouveaux décès. Dans son point quotidien, la commission provinciale de la Santé a aussi fait état de 2 103 nouveaux cas confirmés d'infection dans la province de Hubei, ce qui porte à plus de 17 000 malades au niveau national.

La métropole de Whenzhou, située à 800 Km de Wuhan a rejoint dimanche la liste des villes confinées. Une seule personne par foyer autorisée à faire les courses, et cela une fois tous les deux jours seulement. Les habitants de Wenzhou ne peuvent désormais plus sortir de chez eux, rapporte notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde, sauf pour aller à l’hôpital.

La sous-préfecture de la province du Zhejiang est située à 800 kilomètres de Wuhan. Elle compte parmi les mégalopoles les plus touchées par l’épidémie de pneumonie. Rester à la maison est considéré par les autorités comme l’un des meilleurs moyens de prévenir la propagation du virus.

Il n’y a de toute façon pas grand-chose à faire. Les transports publics ont été suspendus, les grands axes routiers sont interdits à la circulation automobile, les lieux publics (parcs, piscines, cinémas) sont fermés. Même chose pour les bureaux. La reprise du travail a été repoussée au 17 février dans les entreprises. Quant à la rentrée scolaire, il faudra attendre au moins jusqu’au 1er mars.

Ces mesures radicales sont déjà appliquées à Huanggang, la deuxième ville la plus peuplée de la province du Hubei, qui a enregistré plus de 1 000 cas d’infections confirmées samedi dernier. Dans d’autres villes, le confinement est juste une recommandation - comme à Pékin, où il a neigé ce dimanche. Attention à ne pas jouer avec les premières neiges de l’année du Rat, le virus mortel pourrait se cacher dans les boules de neige, ont fait savoir les médias d’État citant le corps médical.

Au début de la crise, les premiers rapports qui émanaient de Wuhan ne mentionnaient pas de présence du coronavirus dans les selles des personnes infectées. Et pour cause : on n'avait alors pas cherché à cet endroit. Avec une nouvelle maladie et un début d'épidémie sur les bras, les autorités s'étaient concentrées sur le moyen de transmission le plus évident : la voie respiratoire. 

La présence du virus dans les selles a en fait été découverte aux États-Unis. Un des malades américain souffrait de diarrhées, ce qui a conduit à des analyses supplémentaires. Pour les chercheurs, il n'est pas étonnant de trouver le virus à cet endroit. Il présente en effet des similarités avec le SRAS, qui avait provoqué une épidémie en 2003 et se transmettait également par les selles.

Cette découverte est importante dans la détection des malades. On se concentrait jusqu'à maintenant sur la présence de symptômes respiratoires comme la pneumonie, on découvre que des diarrhées peuvent aussi être un signe d'infection. Il s’agit également d’une découverte importante pour prévenir de nouvelles contaminations. On sait désormais que se protéger la bouche avec un masque est loin d'être suffisant : il faut en plus se laver les mains avec soin après être allé aux toilettes.

À lire aussi : Coronavirus: tout le territoire chinois est désormais touché par l'épidémie

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.