Accéder au contenu principal

Coronavirus: le lent retour au travail en Chine

Des travailleurs dans une station-service à Pékin, le 28 février 2020.
Des travailleurs dans une station-service à Pékin, le 28 février 2020. REUTERS/Thomas Peter
2 mn

En Chine, la progression des contaminations diminue. Le pays doit maintenant retrouver le chemin du travail à l’heure où seuls 30% des entreprises chinoises ont repris leur activité. Le chemin sera encore long avant un retour à la normale.

Publicité

De notre correspondant à Pékin,

Zhou, 29 ans, fait partie des Chinois qui ont repris le travail très vite, malgré l’épidémie. Son usine qui produit des ampoules LED a retrouvé son activité dès le 19 février, non sans prendre certaines mesures sanitaires : « Nous avons une équipe qui nettoie l’usine tous les jours avec du désinfectant, et chaque salarié doit faire contrôler sa température à l’entrée et se laver les mains régulièrement. Avant d’entrer dans notre espace de travail, on doit enfiler une combinaison de protection à usage unique et l’entreprise nous a réservé 1 000 masques. »

À écouter aussi :  Coronavirus: chômage technique et inquiétude

D’autres ont moins de chance et sont stigmatisés pour leur origine, comme ce travailleur chassé de son usine de Shenzhen, car originaire du Hubei, foyer de l’épidémie.

« On m’a dit que je n’avais plus le droit de travailler ici parce que je viens de Wuhan. Après avoir payé mes factures, il ne me restera plus 1 000 yuans, l’équivalent d’un mois de salaire », témoigne-t-il.

1 000 yuans, soit environ 130 euros pour ce salarié de 50 ans qui ne sait pas combien de temps il va devoir tenir sans emploi. D’autres entreprises lui ont également fermé la porte au nez pour le même motif.

À lire aussi : Coronavirus: l'incertitude règne pour des millions de migrants chinois

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.