Accéder au contenu principal

Chine: le coronavirus plus toxique pour l'économie que la crise de 2008

Un ouvrier chinois sur un site d'assemblage automobile à Shanghai, le 24 février 2020.
Un ouvrier chinois sur un site d'assemblage automobile à Shanghai, le 24 février 2020. Noel Celis / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les indicateurs publiés ce lundi 2 mars par un cabinet indépendant confirment un effondrement des indices de tous les pans de l'activité économique en Chine. C'est même pire que lors de la crise financière de 2008.

Publicité

Production, commandes, exportations ou emplois : tous les indicateurs sont au plus bas. L'étude du cabinet IHS Markit, réalisée pour le groupe de médias Caixin, calcule de manière indépendante un « indice des directeurs d'achat ». Il est fondé sur les données d'un vaste échantillon d'entreprises qui font donc le constat que leur activité va au plus mal. En février, la contraction est même supérieure à celle constatée lors de la crise mondiale de 2008.

Depuis plus d'un mois, la Chine est soumise à d'importantes mesures de confinement et de restriction de circulation. Pour tenter de limiter la propagation du virus, Pékin a contraint à l'arrêt les usines situées dans les zones à risque. Ce qui a aussi provoqué des ruptures d'approvisionnement chez les autres.

Quelle réponse de Pékin ?

Outre l'actvité manufacturière, les services – 60 % du produit intérieur brut chinois – sont également frappés. Transports, tourisme, divertissement : autant d'activités mises à mal par les restrictions de déplacement et la peur d'être contaminé.

Le travail a progressivement repris, et selon la plupart des analystes, le pire est a priori passé. Mais tous attendent de voir quelles mesures politiques seront prises par Pékin pour remettre à flot la deuxième économie mondiale.

À écouter : Coronavirus: «La réponse de la Chine porte les marques de l’autoritarisme renouvelé sous Xi Jinping»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.