Accéder au contenu principal

À Bangkok, l'inquiétude des Français restés en Thaïlande

Désinfection d'un avion de la compagnie Thai Airways, à Bangkok, en février 2020. (Image d'illustration)
Désinfection d'un avion de la compagnie Thai Airways, à Bangkok, en février 2020. (Image d'illustration) REUTERS/Athit Perawongmet
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les nouvelles mesures de confinement en France font aussi réagir à l’étranger. Lundi 16 mars au soir, le président Emmanuel Macron a prononcé le mot de « rapatriement » dans son discours et invité les Français actuellement à l’étranger à se rapprocher de leurs ambassades. On voit des centaines de personnes devant l’ambassade de France à Bangkok, en Thaïlande, aujourd’hui, principalement des touristes qui veulent rentrer dès que possible dans l'Hexagone.

Publicité

Avec notre correspondante à Bangkok, Carole Isoux

Ils sont plusieurs centaines de touristes français à s’être présentés devant l’ambassade, avides d’information. Beaucoup ont peur de ne pas pouvoir rentrer en France une fois les frontières fermées, ou de ne plus pouvoir transiter par certains pays. Certains veulent revenir au plus vite auprès de leurs familles en ces temps de crise.

« Pour aider »

Mais aussi aider la communauté, comme ce médecin urgentiste breton, en vacances pour quelques semaines, qui souhaite rentrer aider ses confrères. Mais ce n'est pas si simple : « Oui, pour aider les camarades. Sauf que je ne peux pas sortir. Il n'y a aucun avion. Mon billet s'arrête à Oman et ne va pas plus loin. Là, c'est chacun pour soi, c'est pas bien ».

Billets annulés

Beaucoup ont déjà vu leurs billets de retour annulés sans avoir d'informations sur le report. Une certaine confusion règne, alors que les ambassades n’ont pas encore reçu de directives sur d’éventuels rapatriments. La Thailande a, pour sa part, annoncé aujourd’hui la fermeture des bars et autres lieux lieux de divertissement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.