Accéder au contenu principal

Coronavirus: la Chine ferme temporairement sa frontière aux étrangers

La Chine, berceau de l’épidémie de coronavirus, devenue pandémie mondiale, va fermer sa frontière aux étrangers à partir du 28 mars.
La Chine, berceau de l’épidémie de coronavirus, devenue pandémie mondiale, va fermer sa frontière aux étrangers à partir du 28 mars. NICOLAS ASFOURI / AFP

La décision prendra effet samedi 28 mars à partir de minuit. Pékin affirme être contraint de suspendre temporairement les visas des voyageurs, en raison d’une montée des cas de contaminations « importés ». 

Publicité

De notre correspondant régional,

La mesure était redoutée, elle a fait vibrer les portables tard dans la nuit de jeudi à vendredi au sein de la communauté expatriée en Chine, avec des familles parfois séparées aux quatre coins du globe en raison de la pneumonie virale partie de Chine au début de cette année. 

Les diplomates et les hommes d’affaires ne sont pas concernés par cette décision. En revanche, les Chinois de la diaspora qui ont changé de nationalité sont également visés. Le régime aimerait pouvoir afficher zéro cas de contamination quand se tiendra la session parlementaire annuelle. Car en Chine aussi,le coronavirus a bousculé le calendrier politique. La réunion des deux assemblées chinoises à Pékin qui devait se tenir en mars dernier ayant été reportée sine die

Hausse des cas importés 

Or, si le nombre des infections, localement, est officiellement en voie d’extinction, ce qui inquiète les autorités, ce sontles cas importés, qui s‘envolent. Selon les statistiques officielles du ministère des Affaires étrangères, 500 voyageurs se seraient révélés porteurs du Covid-19 une fois entrés sur le territoire national. Dans 90% des cas, il s’agirait de Chinois retournant au pays.

Cette nouvelle est évidemment un casse-tête de plus pour les chancelleries. Pendant des semaines, la diplomatie chinoise a sermonné les pays, tels que les États-Unis ou l’Italie, qui ont limité l’accès aux ressortissants chinois. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’était opposée à de telles restrictions. La diplomatie chinoise vient juste de faire la même chose.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.