Accéder au contenu principal

Coronavirus : la Chine prend des mesures de soutien pour relancer la croissance intérieure

Employé portant un masque de protection en raison du coronavirus sur une ligne de production de l'équipementier Yanfeng, à Shanghai, le 24 février 2020.
Employé portant un masque de protection en raison du coronavirus sur une ligne de production de l'équipementier Yanfeng, à Shanghai, le 24 février 2020. REUTERS/Aly Song
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Chine a annoncé, ce mardi 31 mars, des mesures de soutien à son économie. Soit un milliard de yuans, plus de 128 milliards d’euros, pour aider les PME, avec notamment une exemption de taxes à l’achat de véhicules propres.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Pékin s’était gardé jusqu’à présent d’employer des mesures dites « bazooka », notamment budgétaires. Mais le moteur de la deuxième économie mondiale peine à redémarrer et il faut bien mettre la main au portefeuille. Confrontés à leur tour à la pandémie, l’Europe et les États-Unis ne commandent plus, ou commandent moins aux usines chinoises qui ont pourtant repris le travail.

L'automobile, un secteur très aidé

Pour éviter que les chaînes de montage ne tournent à vide, ces mesures sont d’abord destinées à relancer la consommation intérieure, mais aussi à soutenir les plus de 25 millions de petites et moyennes entreprises, victimes collatérales de la pneumonie virale. Elles embauchent près de 40% des salariés chinois. Ils sont aujourd’hui menacés par le chômage.

Parmi les secteurs les plus touchés par les mesures destinées à endiguer le coronavirus : l’automobile. Confinés pendant plus de deux mois, les Chinois n’ont pas roulé pendant l’épidémie. Le premier marché automobile du monde est grippé. Les ventes du secteur se sont effondrées de plus de 78% sur un an en février. Les acheteurs de véhicules propres ne paieront pas de taxes pendant deux ans.

À lire aussi : Coronavirus: la Chine pourrait connaître une croissance proche de zéro en 2020

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.