Accéder au contenu principal

Hong Kong: plusieurs figures du mouvement pro-démocratie arrêtées

Le magnat de la presse Jimmy Lai lors d'une interview à Hong Kong, 19 juin 2015.
Le magnat de la presse Jimmy Lai lors d'une interview à Hong Kong, 19 juin 2015. AFP PHOTO / Philippe Lopez
Texte par : RFI Suivre
2 mn

À Hong Kong, où l’épidémie de Covid-19 semble désormais bien contrôlée, une vague d’arrestations d’opposants au gouvernement a eu lieu ce samedi 18 avril, en lien avec deux des nombreuses marches qui se sont déroulées entre juin et décembre 2019.

Publicité

Avec notre correspondante à Hong Kong, Florence de Changy

Selon la police, les arrestations du jour sont liées à la manifestation du 18 août qui était autorisée et à celle du 1er octobre qui ne l’était pas.

Parmi les quatorze personnes arrêtées, douze hommes et deux femmes, plusieurs personnalités connues de l’opposition. On trouve ainsi la plupart des piliers du combat démocratique à Hong Kong, comme Jimmy Lai, 71 ans, célèbre patron de presse qui dirige le groupe Next, publiant notamment le Apple Daily, quotidien pro-démocratie et ouvertement anti-communiste. Jimmy Lai avait déjà été mis en examen le 28 février dernier pour sa participation à la marche non autorisée du 31 août dernier.

L’avocate spécialiste des droits de l’homme Margaret NG, 72 ans, à l’avant-garde de l’opposition au projet de loi d’extradition et le célèbre avocat Martin Lee, 82 ans, fondateur du Parti démocratique, font également partie des personnes arrêtées.

Les législatives en ligne de mire

Après ces arrestations, le camp pro-démocratie dénonce une tentative « d’ouvrir le feu contre l’opposition » et de « faire régner la terreur pour intimider ».

Mercredi, le chef du bureau de liaison, le représentant le plus direct de Pékin à Hong Kong, a incité le gouvernement à adopter le plus vite possible le redouté « article 23 ». Un article anti-sécession et anti-trahison contre lequel les Hongkongais se sont déjà mobilisés en masse par le passé, notamment en 2003.

Pékin cherche par tous les moyens à éteindre l’opposition alors qu’approchent les élections législatives de septembre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.