Accéder au contenu principal

Dépistage du coronavirus: la Chine va envoyer 10 millions de tests à l'Australie

Des test de dépistage du Covid-19 en cours dans un laboratoire (image illustration).
Des test de dépistage du Covid-19 en cours dans un laboratoire (image illustration). REUTERS/Arnd Wiegmann
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Un magnat australien de l’industrie minière a annoncé, ce mercredi 29 avril, un accord visant à importer de Chine 10 millions de tests de dépistage du Covid-19. Cet accord intervient sur fond de vives tensions sino-australiennes.

Publicité

Andrew Forrest est l’un des hommes les plus riches d’Australie. Grâce à ses relations d’affaires, le patron du géant minier Fortescue qui a bâti sa fortune en Chine, a réussi à négocier un prix défiant toute concurrence : 10 millions de tests pour la somme de 192 millions d’euros, au terme d’un accord conclu entre sa fondation Minderoo et le groupe chinois BGI.

Selon le ministre de la Santé australien Greg Hunt, la livraison de ces nouveaux tests permettra d’améliorer le suivi et la traçabilité, de multiplier par 20 le nombre de personnes testées d’ici la fin de l’année et d’assouplir les mesures de distanciation sociale mises en place il y a plus d’un mois.

Tensions entre la Chine et l'Australie

Ce contrat intervient en pleine crise entre la Chine et l’Australie. L’ouverture d’une enquête indépendante par Canberra sur la gestion de l’épidémie par la Chine avait provoqué l’ire de Pékin qui avait menacé de boycotter certains produits australiens.

L’industrie minière australienne est fortement dépendante des entreprises chinoises et le développement économique de la Chine dépend quant à lui beaucoup des ressources minérales australiennes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.