Accéder au contenu principal
Entretien

Dépistage massif de la population à Wuhan: «Éviter une nouvelle vague épidémique»

Wuhan a été l'épicentre de l'épidémie de coronavirus en Chine. Photo prise le 14 avril dans une rue de la ville.
Wuhan a été l'épicentre de l'épidémie de coronavirus en Chine. Photo prise le 14 avril dans une rue de la ville. REUTERS/Aly Song
3 mn

Depuis maintenant 48 heures la ville de Wuhan, en Chine, a commencé sa campagne de dépistage massif. Au total près de 11 millions d'habitants vont être testés dans les prochains jours. L'objectif d'un tel dépistage est bien sûr d'éviter qu'une deuxième vague de l'épidémie ne sévisse en confinant uniquement les personnes testées positives. Analyse de Simeng Wang, sociologue au CNRS.

Publicité

RFI : Comment se déroule ce dépistage massif ?

Simeng Wang : Le dépistage s’organise au niveau « Shequ » (communauté de quartier résidentiel). Les trois types de « Shequ » sont ciblés comme étant en priorité pour le dépistage, autrement dit les habitants de ces « Shequ » sont considérés comme personnes cibles : ceux des quartiers anciens et dans lesquels se trouvent des logements en mauvais état voire insalubres, ceux habitant dans des quartiers très denses et enfin, ceux qui vivent dans des quartiers à forte mobilité, notamment où habitent les travailleurs migrants internes. Puis dans les jours qui viennent, certaines populations seront testées en priorité, selon une circulaire des autorités locales. C'est le cas par exemple des professionnels de santé, des enseignants, du personnel qui travaille dans le secteur des transports en commun, ou encore celles et ceux qui travaillent au supermarché. Au fur et à mesure du temps, c'est l'ensemble de la population de la ville qui sera testée selon ce qui est annoncé jusqu’à présent

Combien de temps va prendre ce dépistage ?

211 point de dépistage ont été ouverts dans toute la ville. Certains dans les hôpitaux publics, d'autres dans des centres de soin. Selon les premiers calculs, on estime qu'il faut environ 3 minutes pour effectuer un prélèvement permettant le test à l'acide nucléique. Autrement dit, un professionnel qui travaille 10 heures par jour peut tester environ 200 personnes quotidiennement. À ce stade, on sait que certaines catégories de la population sont priorisées pour être dépistées. Et on sait en parallèle que c’est l'ensemble de la population de la ville, soit plus de 11 millions d’habitants, qui a été visé par les autorités, pour un dépistage censé être effectué d'ici une dizaine de jours. 

Quel est l'intérêt de ce dépistage massif ?

Tout l'intérêt est de pouvoir cibler et tracer les personnes atteintes par le virus. Ce qui permettra une stratégie de confinement ciblé, qui évitera une nouvelle vague épidémique, mais également un confinement total et absolu. À la différence d'un confinement général comme celui que l'on a connu en France, le dépistage massif permet de confiner uniquement les personnes qui sont porteuses du virus et les personnes ayant été en contact avec ces dernières. Une grande partie de la population peut alors continuer à vivre presque normalement, tout en restant précautionneux (le port de masque par exemple). Les coûts - économique mais pas que - pour la société est ainsi moindre, grâce au dépistage massif. La Corée du Sud et l’Allemagne nous ont déjà montré l’exemple.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.