Accéder au contenu principal

Inde: les travailleurs migrants victimes de nombreux accidents de la route durant le confinement

Image d'une vidéo montrant des forces de police intervenant dans un accident de camions qui a fait au moins 24 morts sur une route de l'Uttar Pradesh, en Inde, le 16 mai 2020.
Image d'une vidéo montrant des forces de police intervenant dans un accident de camions qui a fait au moins 24 morts sur une route de l'Uttar Pradesh, en Inde, le 16 mai 2020. ANI via Reuters TV
3 mn

Les accidents et les décès s’accumulent sur les routes d’Inde, où de nombreux travailleurs migrants regagnent leurs campagnes à pied. Une trentaine d'entre eux ont trouvé la mort dans deux accidents, samedi 16 mai.

Publicité

De notre correspondant en Inde,

Il était 3 heures du matin, samedi 16 mai, lorsque deux camions transportant des travailleurs migrants se sont percutés sur les routes de l’Uttar Pradesh, au nord de l’Inde. Le bilan est lourd : 24 morts et plus de 30 blessés. Sur Twitter, le Premier Ministre Narendra Modi a réagi en exprimant ses « condoléances » devant cet « accident tragique ».

Ce drame est malheureusement loin d’être isolé. Soudainement privés d’emploi par le confinement lié à la pandémie de coronavirus, sans toit ni nourriture, ils sont des millions à vouloir regagner leurs campagnes, souvent à pied, parfois dans des transports de fortune, s’exposant aux danger sur les routes indiennes. 

Plus de 150 victimes depuis le début du confinement

Quelques heures après l’accident, cinq autres migrants ont trouvé la mort à bord d’un camion dans le Madhya Pradesh. Rien que cette semaine, 15 autres sont décédés lors d’accidents sur les routes du nord de l’Inde.

Au total, plus de 150 migrants ont ainsi été tués depuis le début du confinement le 24 mars, selon une étude de l’ONG pour la sécurité routière SaveLife. 

Une reprise partielle du trafic ferroviaire a été engagée pour permettre aux migrants de se déplacer. Mais la confusion règne parce que ces trains sont pris d’assaut et que beaucoup de voyageurs n’arrivent pas à obtenir ou payer leurs billets.

► À lire aussi Coronavirus en Inde : les travailleurs migrants, sacrifiés du confinement

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.