Accéder au contenu principal

Coronavirus: En Inde, les avions regagnent le ciel après deux mois de confinement

Des voyageurs attendent pour acheter des billets d'avion à l'aéroport international Indira Gandhi, lors du premier jour de reprise du trafic domestique en Inde, à New Delhi le 25 mai 2020.
Des voyageurs attendent pour acheter des billets d'avion à l'aéroport international Indira Gandhi, lors du premier jour de reprise du trafic domestique en Inde, à New Delhi le 25 mai 2020. Money SHARMA / AFP
Texte par : RFI Suivre
1 min

Le ciel de l’Inde est à nouveau parcouru par les avions depuis ce lundi 25 mai. Une reprise de trafic partielle à l'intérieur du pays seulement, mais à laquelle plusieurs États, soucieux de contenir l’épidémie, sont réticents. Le gouvernement veut pousser au redémarrage de l’activité.

Publicité

Avec notre correspondant à Bangalore, Côme Bastin

Il était minuit quarante à New Delhi ce lundi matin lorsque le premier avion a décollé pour Bangalore. Deux mois exactement après avoir été cloués au sol par le confinement, plus de mille autres devraient voler ce 25 mai en Inde.

Le gouvernement a en effet autorisé la reprise du trafic aérien dans le pays, dans le respect des consignes édictées par les autorités aériennes : enregistrement en ligne pour éviter les foules, prise de température, vente de nourriture interdite ou encore téléchargement obligatoire d’une application de traçage.

Négociations avec les États

Voulue par le pouvoir central, cette reprise se fait cependant à contre-cœur dans plusieurs États. À la dernière minute, le Tamil Nadu a autorisé les vols, mais exigera de tous les entrants 14 jours de quarantaine à domicile. Même choix pour l’État de l’Uttarakhand, où les voyageurs devront rester à l’hôtel.

À Bombay, capitale économique mais aussi foyer de l’épidémie en Inde, seuls 50 vols sont programmés, après de longues négociations entre l’État du Maharashtra et le gouvernement. Enfin au Bengale, récemment dévasté par le cyclone Amphan, le trafic aérien ne reprendra lentement qu’à partir de jeudi 28 mai.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.