Accéder au contenu principal

Périlleux face-à-face entre l’Inde et la Chine dans la région himalayenne du Ladakh

Vue d'une partie de la région himalayenne du Ladakh (photo d'illustration).
Vue d'une partie de la région himalayenne du Ladakh (photo d'illustration). Ashik Gowdar pour RFI
Texte par : RFI Suivre
2 min

Il y a trois semaines, des militaires chinois ont dépassé la ligne de démarcation dans cette région contestée. Les deux plus importantes armées d’Asie se sont donc affrontées, puis ont commencé à envoyer des renforts.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

Le 5 mai dernier, environ 250 soldats chinois seraient entrés sur le territoire indien dans la région contestée du Ladakh, entraînant une bagarre à coups de bâton. Cent militaires auraient été blessés. Quatre jours après, une offensive similaire a lieu à la frontière du Sikkim, plus à l’est.

Pékin chercherait ainsi à réprimer New Delhi, qui a construit de nouvelles routes et pistes d’atterrissage au Ladakh pour le déploiement de ses troupes.

Mais pour Harsh Pant, directeur de recherche à l’Observer research foundation de New Delhi, cette agression chinoise serait aussi un avertissement politique : « L’Inde a changé sa politique envers la Chine depuis la crise du coronavirus. Elle a ainsi soutenu la demande d’enquête sur les origines du virus et deux députés indiens ont assisté à la prestation de serment du président taïwanais, ce qui est inédit. La perception est que la Chine refuse d’apprécier les sensibilités de l’Inde par rapport au Pakistan, alors pourquoi l’Inde ferait de même avec Taïwan ? Taïwan pourrait donc devenir un nouvel instrument de la politique étrangère indienne. »

Le président chinois, en difficulté depuis la crise du Covid-19, chercherait donc à montrer qu’il garde le contrôle sur ces frontières contestées à un moment où le Parlement est réuni en session annuelle. La tension demeure vive et des milliers de soldats ont été envoyés des deux côtés de cette frontière himalayenne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.